Analyse météo

Un Pot au Noir compliqué

Pot au Noir le 7 Janvier 2017 à 8h00
© Great Circle

© Great CircleArmel Le Cléac’h était le premier à entrer dans le Pot au Noir.  Samedi 7 janvier à 8h00, il se situait dans la zone rouge sur la première carte, soit sous les nuages les plus actifs. Ces images sont réalisées dans le spectre de lumière infra-rouge. Elles permettent de mesurer la température du haut des nuages. Plus c’est froid (couleur rouge), plus les nuages sont hauts. Dans la zone de Banque Populaire VIII, les nuages culminent à plus de 10 000 mètres. Cela signifie que si le vent est globalement faible, il peut y avoir ponctuellement des grains violents et beaucoup de pluie, des conditions toujours compliquées pour un solitaire.

Hugo Boss ne devrait tarder à rentrer dans le Pot au Noir. Il sera alors ralenti et subira probablement le même sort.

Quand on compare les cartes 2 (analyse le 7 janvier à 8 heures) et 3 (prévision le 8 janvier à 8 heures), on voit que la zone de vents faibles (en bleu clair) se déplace vers © Great Circlele Nord. Elle devrait accompagner les deux leaders.

Les prochaines 24 heures s’annoncent donc compliquées avec ce Pot au Noir qui s’étend tout en se déplaçant vers le Nord. Chaque mille gagné sera bon à prendre et le premier qui retrouvera des vents plus stables aura un petit bonus avant de négocier la prochaine difficulté qui sera le contournement de la dépression au large des Canaries.

Derrière, on suivra de près le trio Jean-Pierre Dick, Jean Le Cam et Yann Eliès. St-Michel Virbac a pris l'option la moins risquée alors que les deux autres ont choisi de traverser la zone anticyclonique dans une partie théoriquement moins ventée. C'est un pari osé, mais s'ils arrivent à ne pas s'arrêter trop longtemps, ils pourraient sortir mieux positionnés dans l'Est. A l'inverse, le risque existe pour eux de rester encalminés plusieurs heures alors que le skipper niçois fait le tour sans s'arrêter.

© Great CircleLouis Burton navigue toujours dans des conditions musclées avec près de 40 noeuds de vent alors que le reste de la flotte profite des belles conditions dans le Pacifique Sud.

Christian Dumard et Bernard Sacré / Great Circle

© Great Circle© Great Circle

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016