Actualité

Paul Meilhat au PC Course Parisien

Paul Meilhat au PC Course parisien
© Vincent Curutchet / DPPI

Même s'il s'alignait sur son premier Vendée Globe, Paul Meilhat n'avait pas un statut de bizuth comme les autres puisqu'il partait sur l'ancien bateau de François Gabart et avait été entraîné par Michel Desjoyeaux. Les espoirs de troisième place, voire mieux, du skipper de SMA se sont envolés au point Nemo (le point le plus éloigné de toute terre) lorsque son vérin de quille s'est fissuré.

Paul Meilhat, SMA
"Après avoir constaté l'avarie, j’avais le choix de rejoindre la Nouvelle-Zélande, le Chili ou Tahiti. J’ai choisi Tahiti pour des raisons de mer et de vent. Je suis resté là-bas pour le démâtage et le déquillage. C’était toute une aventure pour le mettre sur le cargo mais cela fait aussi partie de la vie des marins. Le bateau est en route. On le récupère au Havre dans deux mois."

"Nous avions évoqué l'éventualité de finir le tour du monde hors course. Nous voulions faire un état des lieux du bateau. Malheureusement, le vérin de Maître CoQ n’était pas de la même dimension et il aurait fallu au moins un mois de réparation."

Communiquer en course
"Dans l’ensemble c’est un plaisir de faire des vidéos. On essaye de trouver le moment le plus propice pour les faire. Il y a des conditions plus difficiles mais c’est la seule manière de retranscrire ce que nous vivons."

Le futur avec SMA
"Il y a une déception mais j’ai la chance de pouvoir continuer grâce à un partenariat dans la durée. Nous avons la Transat Jacques Vabre en fin d’année et une belle Route du Rhum en 2018. Cela me redonne le sourire et me permet de me concentrer sur la suite."

Guillaume de la Branche / M&M

 

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016