Actualité

Interview de Sébastien Destremau à quelques heures de son arrivée...

Technofirst Face Ocean, skipper Sebastien Destremau (FRA) Aerial illustration of start of the Vendee Globe, in Les Sables d'Olonne, France, on November 6th, 2016 - Photo Vincent Curutchet / DPPI / Vendée GlobeTechnofirst Face Ocean, skipper Sebastien De

- Sébastien, quand vois-tu ton arrivée sur la ligne demain vendredi ? 
«  J'aimerais arriver en début ou en milieu d’après-midi, pour pouvoir embouquer le chenal juste avant que ce ne soit plus possible (18h15 ndlr). Histoire de laisser le temps aux Sablais de nous rejoindre pour fêter ensemble la clôture de ce formidable Vendée Globe.. Ça m'ennuirait beaucoup de rater le chenal demain soir, mais l'horaire est très très serré ... On verra bien ! » 

- Dans quel état de forme ou de fatigue es-tu ?
«  Je suis en pleine forme physique. J'ai perdu énormément de masse musculaire dans les jambes, c'est incroyable. Le manque de nourriture affaibli un peu l'ensemble de la bête, mais en un ou deux bon repas ça reviendra vite... Donc ça va très bien, mais on sera content d'en terminer et de manger de bons repas où on croque et où on mâche plutot que ces plats où il suffit d’avaler ».

- Comment vas-tu passer ta dernière nuit en mer ?
«  Comme la précédente, sur le qui vive, à surveiller les bateaux de pêche. Je suis passé au milieu d'un troupeau la nuit dernière. Très impressionnant de débouler à 15-17 noeuds au milieu d'une armée de pêcheurs. La nuit prochaine sera différente avec un véritable calme blanc qui m'attend juste avant d'arriver ... Un peu frustrant quand même, mais on fera avec. » 

- Comment vois-tu ton entrée dans le chenal des Sables ?
«  Je ne me rends pas compte du tout. J'ai adoré lire l'histoire des tulipes pour l'arrivée de Pieter ... Maintenant peut-être qu'il y aura un peu de monde pour fêter la fin de ce Vendée Globe et qui sait .. Ils chanteront peut-être notre chanson, ou agiteront des trousseaux de clés comme celles que je vais remettre au directeur de course. Va savoir, je ne sais pas du tout comment ça va se passer. On verra bien. La seule chose qui m’importe à présent et depuis quatre mois, c'est d'entendre la direction de course dire à la VHF : "Pour l'arrivée de TechnoFirst-faceOcean .... Attention ...... TOP ». Le reste se mettra en place après ce TOP, on pourra respirer et se laisser porter ». 

- Quel message pour le public qui t’attend à Port Olona ?
«  Venez nombreux pour prolonger encore un peu ce Vendée Globe qui nous a porté et fait vibrer tout l'hiver.. Offrez moi l'opportunité de vous remercier un par un, en personne, pour votre incroyable soutien à cet évènement incontournable. Sans vous, le Vendée Globe n'existe pas .. Alors merci et à demain pour vous le dire de vive voix. Derrière moi il n'y a plus personne. Je ferme les portes du Vendée Globe jusque dans 4 ans.. Alors ne ratez pas cette dernière occasion ». 

 

 

 

 

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016