Actualité

Yann Eliès sur le podium de la Solo Concarneau 

Le Podium de la Solo Concarneau 2017
© Solo Concarneau

5ème du dernier Vendée Globe, Yann Eliès avait annoncé son intention de revenir très vite sur l’eau, et en compétition. Ce fut donc le cas ce week-end à l’occasion de la Solo Concarneau, deuxième épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large, lors de laquelle Yann a pu donner le ton de son retour en Figaro, terminant 3ème de l'épreuve. Yann Eliès : « C’est bien d’arriver à se rapprocher des premiers, surtout qu’avec 37 bateaux, on était proche
du niveau de la Solitaire, c’était intéressant. Je suis content de ma vitesse, et même si ça n'est pas le cas tout le temps et qu’il me reste encore un peu à travailler, je vois ce qui va me permettre de progresser, donc globalement je suis super satisfait. Étonnamment, je manque encore de repères, notamment au portant, où j’ai tâtonné, et puis mentalement, je manque un peu d’engagement, mais je sais que ça va revenir progressivement jusqu’à la Solitaire. Bon, Charlie est encore devant, mais il mérite, car il navigue bien. Il est rapide, et il ne fait pas de grosse faute, bravo à lui ! Il va être dur à battre. Il n’y a pas que lui, mais pour l’instant, il réalise un sans-faute. Ça va être le sujet du moment, aller chercher Charlie de temps en temps, mais je pense qu’il y a moyen ! »

Jérémie Beyou, 14ème
Moins de réussite ce week-end pour le skipper de Maître CoQ qui après un mauvais départ, a du tirer au long bord de près en arrière de la flotte. Jérémie Beyou : "Je manque encore un peu de repères, et je ne suis pas forcément au top physiquement, mais il y a quand même des choses positives. J’ai retrouvé l’envie d’être sur l’eau, le bateau va bien, et j’ai une bonne vitesse au près. Les 15 premiers naviguent super bien. C’est difficile de gagner une place, surtout quand tu as un an et demi de travail de retard, mais Yann arrive à tirer son épingle du jeu, donc ça n’est pas infaisable. Après, je sais qu’il est toujours très bon d’entrée de jeu, alors que moi, je suis plutôt un diesel… Du coup, je ne m’inquiète pas ! Je suis content d’avoir fait cette course, et j’ai rempli mon petit carnet de plein de choses à travailler ! »

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016