Actualité

Le Souffle du Nord et Kilcullen Team Ireland s'unissent pour terminer leur Tour du Monde !

Enda O'Coineen avec Thomas Ruyant

Petit retour en arrière

C’est l’histoire de deux écuries concurrentes du Vendée Globe 2016-2017, frappées par la malchance à quelques jours d’intervalles à mi-parcours de la course, qui ont du mettre un terme à leur rêve au large de la Nouvelle-Zélande. Rappelons-nous :

Tout d’abord le 18 décembre 2016, Thomas Ruyant, à bord de l’IMOCA 60’ « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine », entre en collision avec un objet flottant non identifié. On se souvient que le skipper avait fait preuve d’un courage et d’une combativité hors normes en ramenant à tout prix son bateau jusqu’au port de Bluff au sud de la Nouvelle Zélande, avant de le mettre définitivement en sécurité dans le port de Dunedin. Puis le 1er janvier 2017, c’est au tour de Enda O’Coineen (Kilcullen Team Ireland), de démâter à 200 milles du Sud de la Nouvelle Zélande. Il ramènera, lui aussi, son bateau dans le port de Dunedin.

Depuis leur avarie et leur abandon du Vendée Globe, survenus quasi au même moment et au même endroit, les deux écuries ne cessaient de réfléchir, nourrissant une envie devenue avec le temps une obsession. Pour l’équipe nordiste : ramener le bateau dans son port de Dunkerque, afin de continuer à porter son message de solidarité tout autour du monde. Et pour l’irlandais au caractère bien trempé : aller au bout de son rêve en finissant son Vendée Globe ! Il prend alors contact avec Le Souffle du Nord pour connaître l’état du bateau toujours en Nouvelle-Zélande. Au même moment, l’équipe nordiste travaille sur un projet de remontée de son bateau, soutenue avec ferveur par ses mécènes et supporters qui ont vécu avec passion un demi-Tour du monde.

Fin mai 2017, la décision est prise : les deux écuries s’associent à 50/50 pour boucler leur Vendée Globe et ainsi réaliser un (re)Tour du monde collectif. Soucieux d’effectuer un retour dans les conditions optimales de navigation et de sécurité, c’est donc un an après s’être brutalement arrêté, qu’Enda O’Coineen reprendra le départ depuis la Nouvelle-Zélande à bord du monocoque de 60 pieds « Le Souffle du Nord - Team Ireland ».

Ils l’ont dit :
Thomas Ruyant
 : « Je suis vraiment heureux de voir revenir l’IMOCA du Souffle du Nord ! Ce fût un déchirement pour moi de devoir l’abandonner cassé au bout du monde. Je suis très fier de passer le flambeau à un autre concurrent du Vendée Globe, Enda qui de surcroît porte bien l’esprit d’aventure et de solidarité ! Et puis cette association de nos deux équipes est vraiment inédite, elle montre encore une fois que tout est possible et que l’on peut aller au bout de ses rêves ! De mon côté, j’espère d’ici là avoir réussi à concrétiser mon projet Vendée Globe 2020 en séduisant de nouveaux partenaires, et je serai très heureux de suivre Enda durant son retour et de faire partie de son comité d’accueil aux Sables d’Olonne ! ».

Enda O’Coineen : « Je suis très honoré de prendre la relève de Thomas Ruyant à bord du « Souffle du Nord pour Le Projet Imagine » en y associant Kilcullen Team Ireland. Je suis à la fois très fier de porter les couleurs de l'ONG et ainsi d'aider Le Souffle du Nord à poursuivre sa mission. Mais aussi de continuer à porter le message de Kilcullen Team Ireland à travers le monde, en particulier pour promouvoir le développement de la jeunesse à travers la mission de « The Atlantic Youth Trust », un programme d’éducation qui relie les jeunes à l'océan, à l'aventure et au défi. Enfin sur le plan personnel, ce projet correspond à l’ambition de ma vie : je veux simplement terminer ce que j'ai commencé et ne pas abandonner. C'est ma façon de contribuer positivement à notre société et de servir d’exemple pour les jeunes. »

Sylvain Derreumaux : « Ce qui arrive est une très belle illustration de notre message et de nos valeurs ! Dans nos vies, nous faisons tous face à des obstacles, face à eux 2 attitudes sont possibles : fléchir... ou rebondir ! En décembre, nous avions réagi 48h après l’arrivée de notre voilier au port de Bluff par un Haka pour remercier notre valeureux marin mais aussi nos amis neo-zéalandais pour leur chaleureux accueil. Et nous l’avions signé du slogan « Ce n’est pas un bateau plié qui va nous arrêter ! ». Avec ce projet, nous repartons à fond en ramenant notre bateau jusqu’en France de la plus belle des façons. Ce retour va nous permettre de continuer à diffuser le message de l’ONG Projet Imagine que nous portons dans nos voiles et qui, à travers le symbole du colibri, invite chacun à « faire sa part » pour bâtir un monde meilleur ! Nous allons ainsi continuer à dynamiser et promouvoir l’engagement solidaire et Enda en sera un formidable ambassadeur. »

Programme
• De juin à oct. 2017 : chantier de réparation de l’IMOCA « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine » à Christchurch, Nouvelle-Zélande.
• Départ programmé aux alentours du 15 janvier 2018 d’Auckland, pour un retour en solitaire et (si possible) sans escale, en passant par le mythique Cap Horn !
• Arrivée prévue aux Sables d’Olonne début mars 2018.

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016