Actualité

Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet remportent la Rolex Fastnet Race en IMOCA

Onboard SMA Imoca, with skipper Paul Meilhat and co-skipper Gwenole Gahinet training on their sailing journey from Port La Foret (South Brittany) to Cowes (UK), in Southampton on August 2nd, 2017 - Photo Olivier Blanchet / ALeA / SMA
© Olivier Blanchet / SMA

Le départ de la Rolex Fastnet Race 2017 a été donné dimanche dernier à Cowes, à 12h10 (heure française) pour les neuf IMOCA en lice dans cette classique de la course au large. Le plateau était très relevé puisqu’on retrouvait les cinq premiers bateaux du dernier Vendée Globe : Bureau Vallée 2 (ex Banque Populaire VIII d’Armel Le Cléac’h), Hugo Boss, Initiatives-Cœur (ex Maître CoQ de Jérémie Beyou), StMichel-Virbac et Generali (ex Quéguiner-Leucémie Espoir de Yann Eliès). SMA, Malizia (l’ancien Edmond de Rothschild de Sébastien Josse), Vivo a Beira et La Mie Câline-Artipôle étaient également en compétition. La première partie de course en Manche puis en Mer d’Irlande, jusqu’au rocher du Fastnet, a été très tactique puisqu’il a fallu progresser au près, en gérant les courants, les bascules du vent, les effets de site et parfois le tout petit temps…

Le duo de SMA maîtrise
© Olivier Blanchet / SMAPrenant d’emblée la tête de la flotte, Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet n’ont cessé de creuser l’écart sur leurs poursuivants. Le duo de SMA a bien profité de conditions idéales pour les IMOCA à dérives droites et a enroulé le Fastnet Rock avec une belle avance sur ses poursuivants. Le retour vers Plymouth s’est fait aux allures portantes mais les leaders ont résisté aux foilers lancés à leurs trousses. Et c’est finalement à 4h24 (heure française) ce mercredi que Paul et Gwénolé ont coupé la ligne d’arrivée. « Nous sommes hyper heureux mais aussi soulagés de boucler cette course exigeante. La fin de parcours depuis l’approche des Scilly a été compliquée. Il y avait des grains et il fallait en permanence être prêts à réguler sur les écoutes pour garder une bonne vitesse et ne pas faire de départ au tas », racontait Gwénolé Gahinet quelques minutes après la victoire de SMA. Paul Meilhat, qui connaît maintenant très bien l’IMOCA avec lequel il a pris part au dernier Vendée Globe, sait que le duo qu’il forme avec Gwénolé Gahinet sera redoutable lors de la Transat Jacques Vabre.

Deux foilers complètent le podium
© Y.Zedda/StMichel-VirbacDerrière, la lutte a été très intense pour les places restantes sur le podium. Au Fastnet Rock, c’est le duo mixte de Generali, composé d’Isabelle Joschke et de Pierre Brasseur, qui occupait la 2e place devant le StMichel-Virbac de Jean-Pierre Dick et Yann Eliès. Profitant de l’effet des foils et gérant très bien une fin de parcours compliquée, le duo de StMichel-Virbac a finalement décroché la 2e place, à 1h15 des vainqueurs. Yann Eliès : « On s’est bien battu lors de la descente vers Plymouth. Le vent était très instable, il y avait des grains très forts et foireux, ce n’était pas évident de faire les bon choix de voiles. On s’est un peu épuisé hier après-midi dans ces conditions, c’était très physique ! Cette nuit, le vent s’est stabilisé et on a réussi à finir relativement rapidement. On a même rattrapé les bateaux de la Volvo Ocean Race quelques heures avant la ligne. » Yann Eliès et Jean-Pierre Dick formeront également un tandem à surveiller de très près lors de la Transat Jacques Vabre. « Le duo prend forme ! On se connait un peu mieux maintenant avec Yann. Il y a plein de choses positives. On a une liste de points à améliorer, il faut continuer à bosser ! », annonce Jean-Pierre.
Passés 7e au Fastnet Rock, Boris Herrmann et Pierre Casiraghi ont réalisé une superbe remontée à bord de Malizia, rattrapant quatre bateaux et terminant sur la 3e marche du podium à Plymouth. Sur Initiatives-Cœur, Tanguy de Lamotte et Sam Davies ont décroché la 4e place, devant Generali, Bureau Vallée 2 et Vivo A Beira. A noter que le « local de l’étape » Alex Thomson, associé à Nicholas O’Leary, a dû se contenter de la 8e place, tandis qu’Arnaud Boissières et Manuel Cousin (La Mie Câline – Artipôle) ont fermé la marche.

Le classement de la Rolex Fastnet Race 2017 en IMOCA
1. SMA (Paul Meilhat/Gwénolé Gahinet), après 2 jours, 16 heures, 14 minutes et 02 secondes de course
2. StMichel-Virbac (Jean-Pierre Dick/Yann Eliès), à 1h15 des vainqueurs
3. Malizia (Boris Herrmann/Pierre Casiraghi), à 1h41 des vainqueurs
4. Initiatives-Cœur (Tanguy de Lamotte/Sam Davies), à 2h des vainqueurs
5. Generali (Isabelle Joschke/Pierre Brasseur), à 2h13 des vainqueurs
6. Bureau Vallée 2 (Louis Burton/Servane Escoffier), à 2h26 des vainqueurs
7. Vivo A Beira (Yoann Richomme/Pierre Lacaze), à 2h47 des vainqueurs
8. Hugo Boss (Alex Thomson/Nicholas O’Leary), à 3h28 des vainqueurs
9. La Mie Câline - Artipôle (Arnaud Boissières/Manuel Cousin), à 7h24 des vainqueurs

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016