2016 Tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance

Articles > Le Championnat du monde IMOCA

Le Championnat du monde IMOCA

Articles |

Chaque année, le titre de Champion du monde IMOCA est attribué au meilleur skipper de la Classe. Certains concurrents du Vendée Globe 2012-2013 ont déjà eu l’honneur de se voir décerner cette distinction que tous les grands marins rêvent de recevoir : Mike Golding en 2005, Jean Le Cam en 2006, Bernard Stamm en 2007, Armel Le Cléac’h en 2008, Marc Guillemot en 2009 et Jean-Pierre Dick en 2010. Mais comment ces champions sont-ils consacrés ?

Commentaires 0

240812- Shooting helico au large de Bell-île, 60 pieds IMOCA Maitre CoQ skippé par Jérémie Beyou, entrainement pour le Vendée Gl
© Yvan Zedda

Être champion du monde IMOCA revient à s’illustrer sur le circuit Open 60’. Et si un skipper est récompensé tous les ans, le sacre se construit en réalité sur deux années. En effet, certaines grandes courses de la Classe n’ayant lieu que tous les deux - voire quatre - ans, le championnat est établi sur deux saisons afin de prendre en compte les grands rendez-vous. Pour figurer au classement, il faut avoir participé à au moins une course autour du monde, le Vendée Globe ou la Barcelona World Race. Il est également possible de gagner des points grâce à d’autres épreuves inscrites au calendrier officiel, comme un tour d’Europe (l’Europa Warm’Up, tous les deux ans), une grande transatlantique (Route du Rhum, Transat Jacques Vabre, Transat Anglaise) ou encore d’autres courses IMOCA (Artemis Challenge, Grand Prix de Douarnenez… ).

 

A chaque épreuve est attribué un nombre de points, en fonction à la fois de la performance du skipper et du niveau de difficulté de la course : le vainqueur est naturellement celui qui obtient le plus de points et chaque course permet d’en gagner plus ou moins selon sa durée et si elle est courue en solitaire ou en équipage. Ce coefficient des épreuves est ensuite multiplié par le nombre de participants au départ et est attribué aux skippers suivant leur classement.


Le système d’attribution est le suivant
Tour du monde en solitaire : 10 points
Tour du monde en double : 8 points
Transat en solitaire : 4 points
Transat en double : 3 points
Course au large en équipage : 2 à 4 points en fonction de la distance
Course au large en équipage (entre 1000 et 2000 milles) : 1 à 2 point(s)
 

Ainsi, à titre d’exemple, le gagnant du Vendée Globe 2008-2009 (M.Desjoyeaux) a reçu 300 points, soit le nombre d’inscrits (30) multiplié par la difficulté du tour du monde en solitaire (10). Le second a remporté un nombre de points équivalent au nombre de concurrents moins un (29), également multiplié par 10, soit 290. Et ainsi de suite...

 

A ce jour François Gabart est en tête du classement 2012 avec 72 points, grâce notamment à sa victoire sur la Transat B to B 2011 et à sa deuxième place à l’Europa Warm’Up. Mais le jeune skipper de MACIF est suivi de près par Armel Le Cléac’h (Banque Populaire, 69 points) et Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3, 57 points), ainsi que par tous les prochains participants du Vendée Globe 2012-2013. La septième édition de l’ « Everest des Mers » sera donc déterminante dans la consécration du prochain Champion du Monde IMOCA.

En continu

1/376 > Toute l'actu

NEWSLETTER

Twitter

Facebook