2016 Tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance

Articles > Un profil pas si atypique que ça

Un profil pas si atypique que ça

Articles |

Prenez six éditions du Vendée Globe, analysez les six vainqueurs, ajoutez-y quelques chiffres, divisez le tout par 6 et vous obtiendrez le profil du vainqueur de l’édition 2012-2013. Mais cela ne reste que des chiffres… quoique !

Commentaires 1

Armel Le Cléach 2012 - 15
© Vincent Curutchet /BPCE

 

Selon les mathématiques, le vainqueur 2013 sera un homme français d’environ 34 ans et demi, originaire de Bretagne avec les yeux foncés. C’est à bord d’un IMOCA blanc qu’il remportera la course et son palmarès aura auparavant été rempli par une victoire dans la Solitaire du Figaro, dans une transatlantique ou dans un tour du monde.

Ce vainqueur « mathématique» n’est pas si virtuel que cela car un marin se rapproche étrangement de ce profil. Après analyse du plateau de cette 7e édition, le vainqueur 2012 serait donc… Armel Le Cleac’h sur Banque Populaire. Ce Breton, né à Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère, a 35 ans et a remporté deux Solitaire du Figaro (2003 et 2010). Déjà de grandes similitudes avec le portrait-robot. Mais il lui faut un bateau blanc et, qu’à cela ne tienne, Banque Populaire est assez blanc pour entrer dans les statistiques.

Sur le papier Armel est donc le vainqueur 2013 du Vendée Globe, mais pour bien faire (après une nouvelle étude poussée des chiffres passés), il lui faudrait théoriquement parcourir 26 505 milles en 4 jours de moins que le record de Michel Desjoyeaux (84 jours et 3 heures). Il devrait aussi disposer de 3 jours et 8 heures d’avance sur son dauphin et l’écart avec le dernier serait de 46 jours.

Rendez vous donc aux alentours du 19 janvier pour découvrir si le monocoque blanc et bleu d’Armel Le Cleac’h entrera en grand vainqueur dans le chenal des Sables d’Olonne.

TCa.

En continu

1/367 > Toute l'actu

NEWSLETTER

Twitter

Facebook