2016 Tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance

Articles > Le village, l’autre endroit phare du Vendée Globe

Le village, l’autre endroit phare du Vendée Globe

Articles |

Inauguré samedi par Bruno Retailleau et l’ensemble des skippers du Vendée Globe, le village officiel a enfin ouvert ses portes au public. A trois semaines du départ, petite visite guidée d’un endroit unique.

Commentaires 0

Pontons
 

Avec presque un million de visiteurs tout les quatre ans, le village départ est une des véritables attractions du Vendée Globe. Inauguré samedi par Bruno Retailleau, président du Conseil Général de la Vendée, cet endroit unique a ouvert ses portes au public à 21 jours du départ. Et pour cette septième édition, l’organisation a mis les petits plats dans les grands. Dès l’entrée, l’immense bâche à l’effigie des 20 skippers donne déjà une idée de la grandeur des lieux. Collé autour de port Olona, le village s’étend sur environ quatre hectares. Une immensité, sans doute à l’image de « l’Everest des Mers ».

 

Depuis plus de 20 ans, cet espace fait rêver des milliers de visiteurs et cette septième édition ne déroge pas à la règle : « Le village est plus joli, plus grandiose mais c’est toujours un endroit merveilleux », confie une habitante des Sables. Même son de cloche pour Jacques et Monique Colson, présents au village pour la deuxième fois : « La dernière fois, nous étions passés en courant d’air mais désormais nous sommes installés ici donc c’est plus facile. On profite plus de l’endroit et on a l’impression qu’il est plus sympa que lors de la dernière édition, en tout cas au niveau de l’organisation. Par ailleurs, les accès sont clairs et il faut presque le faire exprès pour se perdre (rires). » Au détour des pontons, le public découvre les bateaux qui prendront part à la course dans trois semaines : « Je viens surtout pour voir les bateaux. Je les imagine déjà en mer et ça me rend très heureuse de les voir là au calme », déclare Marie-Claire, admirative devant le monocoque Banque Populaire d’Armel Le Cléac’h.

 

« Les skippers sont très abordables »Photo public

 

Autre attraction du village du Vendée Globe, les skippers. A bord de leur monocoque ou dans leur stand, les 20 marins suscitent le respect et l’admiration de tous. « On a vu quelques skippers. J’ai notamment eu le temps de discuter avec Arnaud Boissières. Même si on le voit souvent tout au long de l’année, je n’osais pas trop aller le voir et du coup j’ai profité de l’occasion. Samantha Davies est également abordable mais il faut bien dire qu’en général, les skippers sont faciles d’accès et qu’ils n’ont pas du tout la grosse tête », confirme le couple, visiblement très heureux de ses rencontres.

 

En dépit d’une météo pour le moment peu favorable, l’affluence est au rendez-vous pour cette septième édition. Mais nul doute que le public répondra présent tout au long de ces trois semaines d’avant-course. D’autant que le retour du soleil est annoncé à partir de mardi.

 

Arthur GUYARD

En continu

1/373 > Toute l'actu

NEWSLETTER

Twitter

Facebook