2016 Tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance

Articles > Bateaux de légendes

Bateaux de légendes

Articles |

De Suhaili au trimaran géant Banque Populaire V, la vitesse autour du monde a été multipliée par 17 en quarante ans ! Voici sept bateaux mythiques qui ont parcouru le globe à leur rythme. Des histoires de marins solitaires ancrées dans la légende de la voile racontées jeudi à la mairie des Sables d’Olonne en présence de sir Robin Knox Johnston.

Commentaires 0

Suhaili
© PPL Ltd

SpraySpray

Guy Bernardin, son actuel propriétaire en parle avec émotion. « Il marche tout seul. Barre amarrée, je peux manœuvrer à l’avant sans problème. Même si 18 tonnes, cela demande beaucoup d’effort. » Joshua Slocum à bord de Spray fut le premier navigateur à avoir réalisé un tour du monde en solitaire sur un voilier entre 1895 et 1898. Spray est un sloop en bois de 37 pieds.

 





KurunKurun© Association Les Amis de Kurun
Construit en 1946, Kurun fut le bateau de Jacques-Yves Le Toumelin qui réalisa un grand voyage autour du monde entre 1949 et 1952. Ce tour hédoniste a ouvert la voie à la découverte de la planète par les tropiques. Sans moteur, ni radio, seul avec un sextant, un loch et une montre, Jacques-Yves Le Toumelin avait imaginé ce bateau simple, confortable à la mer pour aller loin. La mairie du Croisic l’a racheté. L’association « Les amis de Kurun » continue de le faire naviguer.



 

Joshua© Ville de La RochelleJoshua
Construit en 1963, appelé Joshua en hommage à Slocum, le ketch de Bernard Moitessier navigue encore et toujours grâce au musée maritime de La Rochelle. Une légende vivante ! C’est à son bord que Moitessier lors du Golden Globe en 1968 décida de ne pas franchir la ligne d’arrivée et de continuer « pour sauver son âme ».

 

 

 

 

Suhaili© PPL LtdSuhaili
Sir Robin Knox Johnston fit construire Suhaili en Inde en 1963. Il le ramena à Falmouth par la mer pour participer en 1968 au Golden Globe. Son concurrent principal était alors Bernard Moitessier. Sir Robin coupa la ligne d’arrivée en vainqueur alors que les douanes anglaises lui demandèrent : « D’où venez-vous ? ». La réponse, devenue légendaire, fut : « de Falmouth ! ».







 

FindomesticFindomestic
Une capsule flottante que ce Mini Transat 6,50 transformé par Alessandro di Benedetto pour réaliser un tour du monde en solitaire… en 268 jours. Un pari un peu fou sur un si petit bateau.

 







Oikos

Oïkos
Stephane Narvaez a choisi ce bateau de série (Sharp 47) pour boucler un tour du monde à l’envers (d’est en ouest) en 246 jours dont il est revenu en juin dernier. A bord, Stéphane n’avait pas de moteur, uniquement des panneaux solaires, et un régulateur d’allure qui ne consomme aucune énergie, contrairement au pilote automatique plutôt gourmand.

 











st Michel 2Saint-Michel 2
Une réplique du bateau de Jules Verne (1856)  dont la construction a duré six ans, de 2005 à 2011. Ce projet nantais a pu voir le jour grâce à des bénévoles. La carène est une réplique d’un bateau pilote du Havre. Un hommage au Tour du monde en 80 jours de Jules Verne.

 

















Joshua, Suhaili, Spray et Kurun feront la parade le jour du départ devant la flotte des IMOCA.

Olivia Maincent

 

 

En continu

1/375 > Toute l'actu

NEWSLETTER

Twitter

Facebook