Thomas RUYANT

Données de course

Vitesse sur les dernières 24h :
0 nd 0 km/h
Meilleure vitesse sur 24h depuis le départ :
20 nd
Le 05/12
Distance parcourue sur les dernières 24h :
0 nm 0 km
Plus grande distance parcourue en 24h depuis le départ :
478 nm
Le 05/12
Distance à l'arrivée :
11536 nm 21364 km
Distance parcourue depuis le départ :
12964 nm
Prochaine mise à jour à 15h

Actualités

En image

En écoute

  • Le Souffle du Nord, skipper Thomas Ruyant  (FRA) at start of the Vendee Globe, in Les Sables d'Olonne, France, on November 6th, 2016 - Photo Jean-Marie Liot / DPPI / Vendee GlobeLe Souffle du Nord, skipper Thomas Ruyant  (FRA) au départ du Vendée Globe,

    Vacation de 18h30 avec Thomas Ruyant

    Current Time 0:00
    Duration Time 0:00
  • Le Souffle du Nord, skipper Thomas Ruyant  (FRA) at start of the Vendee Globe, in Les Sables d'Olonne, France, on November 6th, 2016 - Photo Jean-Marie Liot / DPPI / Vendee GlobeLe Souffle du Nord, skipper Thomas Ruyant  (FRA) au départ du Vendée Globe,

    Vacation de 10h avec Thomas Ruyant

    Current Time 0:00
    Duration Time 0:00
  • Thomas Ruyant - Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine

    Vacation de 5h avec Thomas Ruyant

    Current Time 0:00
    Duration Time 0:00

Portrait

Thomas RUYANT

36 ans

Lorient

Vainqueur de la Mini Transat puis de la Route du Rhum en Class40 l’année suivante, Thomas Ruyant a frappé deux grands coups en 2009 et 2010. Ce doublé inédit dans des épreuves majeures en solitaire a propulsé le jeune marin au rang des figures montantes de la course au large. Dynamique, sympathique et modeste, Thomas ne s’est pas reposé sur ses lauriers et a poursuivi une carrière qui le mène aujourd’hui à la porte de la course de ses rêves : le Vendée Globe.

Originaire de Dunkerque, Thomas Ruyant n’était pourtant pas vraiment destiné à vivre de la voile puisqu’il s’est d’abord exprimé en hockey sur glace, en athlétisme et en triathlon. De ces sports très terre-à-terre, Thomas retire une ténacité et une détermination qui deviendront ses marques de fabrique en mer. C’est à l’âge de 15 ans que le Nordiste participe à ses premières régates, en Laser. Puis il découvre le large en prenant part au Tour de France à la Voile avant de s’intéresser au circuit Mini. En 2007, sa première participation à la Mini Transat est émaillée de galères mais Thomas ne lâche rien et boucle le parcours à Bahia. On connaît la suite, ce remarquable doublé en 2009-2010, sans compter ses victoires dans bon nombre de courses de préparation en Mini 6.50 et en Class40.

Ambitieux, Ruyant vise toujours plus haut et c’est vers le Vendée Globe 2012-2013 qu’il se tourne. Passionné par le développement technique des bateaux, il salive à l’idée de naviguer en 60 pieds IMOCA. Faute de financements, il reste à quai mais ce n’est que partie remise. En attendant, il enrichit sa palette de navigateur en effectuant trois saisons dans l’exigeant circuit Figaro.
Mini 6.50, Class40, Figaro… Thomas a suivi le cursus complet pour prendre part au tour du monde en solitaire. Le 6 novembre 2016 aux Sables d’Olonne, il sera bien au départ du huitième Vendée Globe. Avec pour objectif de terminer… mais de préférence en bonne positon. On ne se refait pas.

A noter : la très remarquée 4e place qu'il décroche avec Adrien Hardy sur la Transat Jacques Vabre 2015. Voilà qui est plutôt prometteur.

Palmarès

LE SOUFFLE DU NORD POUR LE PROJET IMAGINE

Monocoque IMOCA

LE SOUFFLE DU NORD POUR LE PROJET IMAGINE
  • Numéro de voile : FRA 60
  • Anciens noms du bateau : Groupe Bel
  • Architecte : VPLP-Verdier
  • Chantier : Indiana Yachting (Scarlino, Italie)
  • Date de lancement : 01 janvier 2007
  • Longueur : 18,28 m
  • Largeur : 5,50 m
  • Tirant d'eau : 4,50 m
  • Déplacement (poids) : 7,7 tonnes
  • Nombre de dérives : nc
  • Hauteur mât : 28 m
  • Voile quille : Carbone
  • Surface de voiles au près : 340 m2
  • Surface de voiles au portant : 570 m2

Thomas Ruyant s’engage à bord du bateau avec lequel Kito de Pavant a rapidement été contraint à l’abandon lors des deux derniers Vendée Globe. Fruit de l’association entre le cabinet d’architectes VPLP et Guillaume Verdier, subtil compromis entre légèreté et puissance, ce sistership du premier Safran a été précurseur. « Mon bateau est agréable, solide, doux à la barre. Je ne pouvais pas rêver mieux », s’enthousiasme Thomas qui aura des arguments à faire valoir à bord de cette référence de la classe IMOCA.

Contact Presse

Agence TB PRESS / Tanguy BLONDEL
+33 (0)6 88 45 35 36
lesouffledunord@tbpress.fr

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016