Alan ROURA

Données de course

Vitesse sur les dernières 24h :
0 nd 0 km/h
Meilleure vitesse sur 24h depuis le départ :
16 nd
Le 08/12
Distance parcourue sur les dernières 24h :
0 nm 0 km
Plus grande distance parcourue en 24h depuis le départ :
382 nm
Le 08/12
Distance à l'arrivée :
0 nm 0 km
Distance parcourue depuis le départ :
24500 nm
Prochaine mise à jour à 12h

Actualités

Analyse météo

Belles conditions pour les 6 derniers concurrents

10995
Actualité

Alan Roura, douzième du Vendée Globe !

47927
Actualité

Quatre marins attendus cette semaine

28841
Actualité

Arrivée imminente d’Alan Roura

24526

En image

En écoute

  • Press conference during Finish arrival of Alan Roura (SUI), skipper La Fabrique, 12th of the sailing circumnavigation solo race Vendee Globe, in Les Sables d'Olonne, France, on February 20th, 2017 - Photo Olivier Blanchet / DPPI / Vendee GlobeArrivée de Alan Roura (SUI), skipper La Fabrique, 12ème du Vendee Globe, aux Sables d'Olonne, France, le 20 Février 2017 - Photo Olivier Blanchet / DPPI /

    Current Time 0:00
    Duration Time 0:00
  • Press conference during Finish arrival of Alan Roura (SUI), skipper La Fabrique, 12th of the sailing circumnavigation solo race Vendee Globe, in Les Sables d'Olonne, France, on February 20th, 2017 - Photo Olivier Blanchet / DPPI / Vendee Globe

Arrivée de Alan Roura (SUI), skipper La Fabrique, 12ème du Vendee Globe, aux Sables d'Olonne, France, le 20 Février 2017 - Photo Olivier Blanchet / DPPI /

    Conférence de presse d'Alan Roura

    Current Time 0:00
    Duration Time 0:00
  • Finish arrival of Alan Roura (SUI), skipper La Fabrique, 12th of the sailing circumnavigation solo race Vendee Globe, in Les Sables d'Olonne, France, on February 20th, 2017 - Photo Olivier Blanchet / DPPI / Vendee GlobeArrivée de Alan Roura (SUI), skipper La Fabrique, 12ème du Vendee Globe, aux Sables d'Olonne, France, le 20 Février 2017 - Photo Olivier Blanchet / DPPI / Vendee Globe

    Interview d'Alan Roura au podium

    Current Time 0:00
    Duration Time 0:00

Portrait

Alan ROURA

23 ans

Lorient (France)

Nouveau venu parmi les skippers en lice pour le prochain Vendée Globe, Alan Roura n’a certainement pas froid aux yeux. Après une enfance bercée au clapotis du lac Léman, c’est sur la longue houle de l’Atlantique et du Pacifique qu’il grandit et traverse son adolescence. À 13 ans, il choisit d’arrêter sa scolarité pour poursuivre son apprentissage à l’école de la vie. Chantiers navals en Amérique du Sud, entretien des yachts et charters de luxe à Tahiti, ferblanterie à Grenade, ce touche-à-tout se forge un tempérament bien trempé, arrosé d’une inaltérable passion pour la mer transmise de père en fils.

« Passe ta Mini d’abord ! » lui rétorque-t-on à chaque fois qu’il évoque ses projets de tour du monde. Polyglotte, son jeune visage taillé et déjà buriné par ses nombreuses années d’aventures océaniques, il débarque en 2012 en Bretagne, la ferme intention de s’engager dans sa toute première compétition chevillée au corps. Pari tenu l’année de ses vingt ans. Il termine à une très honorable 11è place la plus initiatique des transats disputée, avec le plus petit budget de la flotte, à bord d’une petite coquille de bois de 6,50 mètres de long.

L’année suivante, il récidive au chapitre du solo. En Class40 cette fois et sur le parcours légendaire de la Route du Rhum. Au départ de Saint-Malo, il s’élance, fin octobre 2014, à bord d’un voilier, Exocet que, fidèle à son habitude, il a préparé avec toute la fougue et l’énergie de sa jeunesse en dépit de moyens limités. C’est malheureusement sans compter avec une avarie qui le freine net dans son élan et réduit, sur les eaux du golfe de Gascogne en furie, ses espoirs de traversée à néant.

Le coup est dur pour le navigateur helvète qui carbure avec le rêve de circumnavigation planétaire pour moteur. Mais en 2015, il repart de plus belle sur la transat en double. Il viendra à bout de cette longue et laborieuse traversée. Ponctuée par une escale technique, elle se révèle riche de précieux enseignements sur les chemins détournés qui le mènent jusqu’au départ du Vendée Globe, où la valeur n’a jamais attendu le nombre d’années.

Alan sera évidemment le benjamin du Vendée Globe. Il va courir contre de nombreux marins ayant l’âge d’être son père… et quelques uns qui ont celui d’être son grand-père ! Il a exactement le tiers de l’âge de Rich Wilson, par exemple. Mais que sont 44 ans d’écart au regard de l’aventure majuscule ?

Palmarès

LA FABRIQUE

Monocoque IMOCA

LA FABRIQUE
  • Numéro de voile : sui7
  • Anciens noms du bateau : Armor-Lux/Foies Gras Bizac ; We Are Water
  • Architecte : Pierre Rolland
  • Chantier : Globe Surfer-Lesconil (29) - Bernard Stamm et son équipe
  • Date de lancement : 01 juillet 2000
  • Longueur : 18.28 m
  • Largeur : 5.70 m
  • Tirant d'eau : 4.50 m
  • Déplacement (poids) : 8.5 tonnes
  • Nombre de dérives : 1
  • Hauteur mât : 26.80 m
  • Surface de voiles au près : 290 m²
  • Surface de voiles au portant : 550 m²

Alan Roura a récupéré et remis à neuf un 60 pieds chargé d’histoire, le célèbre Superbigou que Bernard Stamm a construit au fond de son jardin à Lesconil (Finistère). A son bord, Stamm a pris le départ du Vendée Globe 2000-2001 avant d’abandonner quelques jours plus tard. Le Suisse s’est ensuite offert le record de la traversée de l’Atlantique en monocoque puis a remporté à deux reprises Around Alone, le tour du monde en solitaire avec escales. « C’est le bateau de mes rêves pour un premier Vendée Globe », s’enthousiasme Alan Roura, son nouveau skipper.

 

Contact Presse

Aurélia MOURAUD
aurelia.mouraud@hotmail.fr
+33 6 22 04 74 20

Contact La Fabrique
Gérard Sermier
Agence Média Impact 
g.sermier@mediaimpact.ch
+41 22 732 59 97

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016