16 Janvier 2013 - 21h28 • 2954 vues

Partager

Article

Pendant que les deux leaders se débattent dans le pot au noir dans les petits airs, d’autres profitent des conditions favorables pour aligner des milles. Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) et Alex Thomson (Hugo Boss) continuent d’avancer à bonne vitesse vers l’équateur. Hors course, Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) ne boude pas son plaisir d’être sur l’eau.

Joint lors de l’émission Vendée Globe Hebdo, Bernard reconnaissait profiter des circonstances pour tester les configurations de son voilier et peaufiner ses connaissances en météo.

« Les conditions se sont nettement améliorées et j’ai pu récupérer un peu de mes péripéties pacifiques. Quand on peut utiliser le potentiel du bateau, c’est un bonheur. C’est un bateau qui demande beaucoup d’efforts. Je n’ai pas réglé mon souci de colonne qui complique un peu la navigation. Mais une fois les voiles établies, c’est sympa. J’ai 170 litres de gazole, donc je ne devrais pas avoir de problèmes d’énergie jusqu’à l’arrivée. Je caresse mon moteur dans le sens du poil, c’est capricieux ces petites bêtes là. Je continue à voir où sont mes camarades, je fais ma petite course à moi. Comme je n’ai pas de pression, je tente des choses que je ne ferais pas en course. J’ai eu quelques contacts avec Dom, mais sinon je ne veux pas déranger mes camarades en course. Je ne veux pas les embêter… »

Retrouvez l’intégralité de la conversation avec Bernard sur l’audio du Vendée Globe Hebdo.