08 Février 2013 - 13h54 • 2723 vues

Partager

Article

Après avoir décroché la 6ème place du Vendée Globe 2012-2013 mercredi soir, voici les déclarations de Mike Golding lors du Vendée Globe LIVE et de la conférence de presse du skipper anglais.

L’arrivée aux Sables d’Olonne
C’était une magnifique surprise, je ne m’attendais pas à voir autant de gens dehors pour nous accueillir un soir glacial de février. C’est un honneur de faire partie d’une telle course et de recevoir un soutien aussi incroyable du public.

Les problèmes techniques pendant la course
L’un des moments les plus difficiles de la course, ça a été de perdre mon code zéro, qui était vraiment une voile-clé sur ce Vendée Globe. Et à peu près au même moment, j’ai perdu mes ballasts babord et tribord. Sportivement, ça a été très dur, mais j’ai su rebondir et trouver d’autres solutions pour compenser cette perte. J’ai aussi eu un petit incendie à bord, plus tôt dans la course. Nous avons décidé de court-circuiter la boîte qui avait brûlé mais à cause de ça, nous ne pouvions plus produire autant d’énergie. C’était une décision difficile mais nécessaire. Nous avons eu de la chance, ça a marché.

L’esprit du Vendée Globe
Ce n’est pas pour battre des records que je fais le Vendée Globe, c’est pour la compétition et pour tenter de gagner la course. On n’atteint pas forcément tous les buts qu’on s’est fixes mais au final, on relève d’autres défis, on accomplit d’autres performances, des choses différentes mais qui sont aussi importantes. Quand la course se termine, chacun a atteint des objectifs qui sont tous différents, c’est ça la magie du Vendée Globe.

Je crois que la raison pour laquelle il y a tellement de gens qui se passionnent pour le Vendée Globe en France, c’est qu’ils savent très bien que tous les skippers au départ ne peuvent pas gagner le Vendée Globe mais ils savent que tous les skippers peuvent les faire s’évader et les faire rêver.

Ses futurs projets
Je n’ai pas encore de projets précis dans un future proche, je suis ouvert à toute proposition! Mon partenariat avec Gamesa prend fin en juin et je ne pense pas qu’il sera prolongé.