Actualité

Vicomte A. : « Vous nous verrez prochainement pas très loin des pontons »

Vicomte A. (1)
© Vicomte A.

Arthur et Marcy de Soultrait, avez-vous d’ores et déjà tiré un bilan de cette première collaboration avec le Vendée Globe en tant qu’habilleur officiel ?

Arthur de Soultrait : « Ce n’est pas quelque chose qui se chiffre. En revanche, cela nous a permis d’acquérir une certaine légitimité dans la mesure où le Vendée Globe est le plus gros événement jamais sponsorisé par Vicomte A. On en retire évidemment une grande fierté. Nous avons énormément communiqué sur le côté aventurier mais sans non plus en faire une campagne de pub. Ce que nous voulions c’était vraiment acquérir cette légitimité et de ce côté-là, je crois que ça a plutôt bien marché. Nous avons réussi à coller les valeurs du Vendée Globe à la notre et nous avons déjà eu de nombreux retours positifs par rapport à ce positionnement. Vicomte A. était plutôt vu comme une marque élitiste et je dois dire que cet événement populaire nous a permis de toucher plus de monde. C’est une belle réussite.

Je tiens à remercier l’organisation qui a joué le jeu jusqu’à bout en portant la tenue officielle sur les pontons du premier au dernier jour. Cette réussite ne se serait sans doute pas faite sans eux. Grâce à eux nous étions quotidiennement à l’affiche dans les médias et cela à contribué à la réussite de ce partenariat. GQ Magazine a par exemple consacré une page sur le « Vendée Globe by Vicomte A. », avec un look frais et sympa et je trouve que c’est une belle reconnaissance. Tout le monde a bien accueilli ce projet, que ce soit les professionnels de la mode ou de la voile. »

Marcy de Soultrait : « La clientèle Vicomte A. a quant à elle très bien accueilli la collection Vendée Globe, les produits se sont très bien vendus. Nous sommes fiers de cette belle réussite. D’autant plus qu’au départ, nous ne savions pas où nous allions. C’était un vrai pari. Nous avons une clientèle fidèle, dans un univers bien déterminé, qui a su trouver et apprécier des produits différents avec le Vendée Globe. Le test est réussi. »

 

Avez-vous réussi à toucher une nouvelle clientèle ?

Vicomte A. (2)© Vicomte A.

Arthur de Soultrait : « Nous avions notre stand aux Sables d’Olonne et nous avons quasiment tout vendu. D’une certaine manière nous avons réussi à toucher un nouveau public. Nous avions des gammes de prix très différentes de ce que nous pratiquons d’habitude avec notamment quelques produits d’entrée de gamme comme la casquette ou le sac Vendée Globe et cela nous a permis de nous diversifier et de toucher plus de monde. »

 

 

« Les derniers aventuriers des temps modernes »

 

Y aurait-il un événement de la course que vous pourriez garder pour en faire un « spot » publicitaire ?

Arthur de Soultrait : « Nous avons été particulièrement marqué par la mésaventure de Bernard Stamm, lorsqu’il est pratiquement parti s’échouer à l’autre bout du monde. Voilà le côté aventure que nous prônons. Nous venons de la campagne et nous sommes très sensibles au côté un peu Robinson. L’histoire de Stamm en est le parfait exemple. C’est l’image qui m’a le plus marqué, bien plus que la course ou la tactique. »

Marcy de Soultrait : « Je partage largement cette idée. J’ai également été touché par l’exploit humain. Cette épreuve est incroyablement éprouvante pour le corps, ces mecs-là sont impressionnants. Ils sont les derniers aventuriers des temps modernes. »

 

Est-ce que le Vendée Globe vous a inspiré pour vos prochaines collections ?

Arthur de Soultrait : « Non pas spécialement. Nous n’avons pas choisi le Vendée Globe pour développer des produits autour du monde marin. Nous, c’est l’aventure que nous cherchions. Pour ce qui est des collections, il y a déjà beaucoup de marques qui proposent des produits autour de cet univers et nous ne comptons pas entrer dans ce monde. Chacun son style. »

 

En septembre, vous nous disiez, « nos mannequins pourraient être des marins ». Qu’en est-il aujourd’hui ?

Armel Vicomte A.© Vicomte A.Arthur de Soultrait : « Aventuriers plutôt. D’ailleurs en parlant des marins, je me souviens de l’arrivée d’Armel Le Cléac’h qui a été super avec nous. Il a porté notre casquette alors qu’il était encore sur son bateau. C’était génial. »

Marcy de Soultrait : « D’ailleurs j’ai une super anecdote à propos d’Armel. Lorsqu’Arthur lui a vissé notre casquette sur la tête le soir de son retour aux Sables, l’image a fait le tour des médias. Nous avons mis cette image sur Facebook alors qu’Armel était encore sur son bateau et en à peine quelques heures, la photo a atteint de mémoire 400 « like ». Pour remercier les fans, nous avons décidé d’offrir la casquette Vendée Globe by Vicomte A. que portait Armel à tous ceux qui avaient réagi à la photo. C’était une super opération, tout le monde était ravi. »

« Être là dans quatre ans, ce serait formidable »

 

Quels sont les prochains grands rendez-vous sportif de Vicomte A. ?

Marcy de Soultrait : « Nous avons très bientôt le « Jumping de Chantilly » que nous faisons tous les ans. La première date est en avril, suivi d’une deuxième en juillet. Pour rester dans l’univers la voile, nous avons début mai « la Coupe des Dames » et la « Coupe de L’Hippocampe » que nous organisons avec la Société Nautique de Saint-Tropez. Nous sommes très fier de ce partenariat. Nous avons ensuite un événement avec le Polo Club de Saint-Tropez. Nous réalisons d’ailleurs tous les ans une ligne spéciale pour eux. »

Arthur de Soultrait : « Vicomte A. c’est ça : des événements tous les week-ends. Le fait de s’associer à de tels événements nous permet d’avoir cette image haut de gamme, qui fait rêver. Il y a toujours une actualité, c’est vraiment très important. La société est très jeune, nous sommes tous motivés, dynamiques et nous essayons de donner ce souffle à la marque. Nous n’hésitions jamais à voyager, à bouger partout dans le monde. »

 

Ce sont des événements que vos sponsorisez régulièrement ?

Arthur de Soultrait : « Vicomte A. est une marque fidèle. Nous donnons une vraie importance à nous engager sur le long terme. Notre collaboration avec le Vendée Globe s’inscrit dans cette lignée et nous souhaiterions vraiment être là dans quatre ans. Ce serait formidable. »

Marcy de Soultrait : « D’ailleurs, grâce à notre partenariat avec le Vendée Globe, nous avons été approchés par  d’autres très belles courses de voile. Vous nous verrez donc prochainement pas très loin des pontons. Nous ne pouvons pas en dire plus pour le moment, mais c’est bien parti… »

 

Propos recueillis par Romain Delaume

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016