15 Mai 2013 - 17h05 • 2503 vues

Partager

Article

Accompagné de son co-skipper Philippe Legros, Bernard Stamm s'alignera au départ de la 11ème édition de la Transat Jacques Vabre le 3 novembre prochain. Mais avant ça, place à la préparation avec un Record SNSM, l'Artemis Challenge et la Rolex Fastnet Race.

Pour sa sixième participation à l'épreuve, le skipper de Cheminées Poujoulat vise légitimement la victoire. Et pour relever le challenge face à une concurrence des plus coriaces, le Suisse bénéficie de nombreux atouts : une monture extraordinaire, un partenaire d'une fidélité sans faille et un co-équipier redoutable. Et pour cause, après Vincent Riou en 2001, Christophe Lebas en 2003, Yann Eliès en 2005, Tanguy Cariou en 2007 et Jean-François Cuzon en 2011, Bernard a choisi Philippe Legros pour l'épauler en double cette saison. Ce dernier, responsable performance au sein du Team, connait à la fois le projet et le bateau sur le bout des doigts. Un avantage non négligeable quand il s'agit d'aller décrocher le meilleur.
 

La performance avant tout

« Philippe et moi, nous nous connaissons bien et nous travaillons ensemble depuis longtemps. Il est présent à mes côtés depuis le début du projet. Il le maîtrise donc bien et en connait toutes les facettes. Lorsque j'ai navigué en solo, il a su m'aider à faire évoluer et progresser le bateau en l'observant de l'extérieur. Il m'a beaucoup aidé dans la préparation du Vendée Globe. Nous avons fait tous les convoyages ensemble mais aussi l'European Tour, l'an passé.  Il n'est pas seulement pointu en ce qui concerne la préparation et la performance d'un bateau, il est aussi un fin régatier » ajoute Bernard. De fait, le Finistérien affiche un joli palmarès. Parmi ses principaux faits d'armes, on retiendra notamment un titre de champion de France de Match-Racing acquis en 2005, une quatrième place en Class 40 dans la Route du Rhum – La Banque Postale en 2006 ou encore une saison 2011 en tant que navigateur sur le MOD 70 de Roland Jourdain, avec entre autres, une victoire sur la Fastnet Race. Reste que le marin de 38 ans sera bizuth lors de la Transat Jacques Vabre 2013.
 

Un tandem de choc

« C'est une course qui m'attire car j'apprécie le format du double. Je suis ravi que Bernard fasse appel à moi. 2009 était effectivement une occasion qui ne s'est pas réalisée, mais on y arrive finalement, et sur un super bateau en plus. Nous avons déjà beaucoup travaillé ensemble l'année dernière et je dessine ses voiles depuis longtemps. Nous commençons à avoir pas mal de vécu commun. Je crois donc que nous pouvons être assez sereins quant à notre complémentarité. Car si nous sommes assez différents dans notre façon d'aborder les choses et que Bernard est plus instinctif et plus expérimenté que moi, nous communiquons facilement. Entre nous, tout est fluide et nous convergeons facilement vers les mêmes conclusions. Participer à la TJV avec lui sera forcément une très bonne expérience » a détaillé le nouveau co-skipper de Cheminées Poujoulat qui entamera prochainement des séances d'entraînement en double avec Bernard, au large puis à Port-la-Forêt avec les autres membres du Pôle Finistère.

 

A celles-ci viendra s'ajouter un programme riche de compétitions, avec notamment le Record SNSM (du 21 au 25 juin à Saint-Nazaire), l'Artemis Challenge (le 9 août à Cowes), suivi de la mythique Rolex Fastnet Race (du 11 au 14 août à Cowes) ou encore le Trophée Azimut (du 20 au 22 septembre à Lorient). Le but évidement : engranger un maximum de milles en duo pour être le plus performant possible entre Le Havre et Itajai, au Brésil, l'automne prochain.

 

Source : Service presse de Cheminées Poujoulat (Rivacom)