Actualité

Les couples se forment pour la Transat Jacques Vabre

Sam Davies avec Tanguy de Lamotte pour la Transat Jacques Vabre
© Initiatives-coeur

« L'IMOCA me manque, je suis heureuse d'y retourner. » Après sa participation à la Volvo Ocean Race avec un équipage exclusivement féminin (Team SCA), Sam Davies va donc faire son retour dans la classe IMOCA, pour son plus grand bonheur – et celui des amateurs du Vendée Globe. A bord d’Initiatives-Cœur, la navigatrice britannique fera équipe avec Tanguy de Lamotte pour la prochaine Transat Jacques Vabre. Le seul duo mixte pour le moment inscrit aura fort à faire face à d’autres tandems de qualité.

Entre expérience et fraîcheur
Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux en duo pour la Transat Jacques Vabre© R. Gladu / Windreport' / SMADouble lauréat du Vendée Globe, un certain Michel Desjoyeaux épaulera ainsi Paul Meilhat sur SMA, l’ex Macif vainqueur du dernier tour du monde en solo avec François Gabart. Michel Desjoyeaux qui était déjà à bord de ce même bateau lors de l’édition 2013. Associé à François Gabart, il occupait alors la tête de la course avant d’être victime d’un démâtage. « Choisir Michel a été une évidence, indique Meilhat. Il y a chez lui le plaisir de transmettre et cette appétence pour la technologie qui font de lui un excellent partenaire pour moi. Son expertise dans les domaines de l’architecture, de la technique, de la construction est reconnue de tous et j’en bénéficie pleinement. »
A bord de MACSF, on retrouvera deux quinquagénaires qui cumulent cinq participations au Vendée Globe à eux deux : Bertrand de Broc et Marc Guillemot. « Marc connait parfaitement la classe IMOCA et c’est intéressant d’avoir un second regard sur le bateau et ses performances. D’un point de vue humain, nous nous connaissons par cœur, ce sera pour nous un atout majeur dans cette traversée », explique de Broc.
Yann Eliès partira lui avec Charlie Dalin, justement à bord de l’ancien Safran de Guillemot, rebaptisé Groupe Quéguiner. Après s’être livré une bataille féroce lors de la dernière Solitaire du Figaro, Eliès et Dalin partiront donc avec de légitimes ambitions.

Première confrontation pour les Imoca nouvelle génération
Erik Orsenna en visite au chantier Multiplast© StMichel-Virbac Sailing TeamDu côté des bateaux neufs, Sébastien Josse sera associé à Charles Caudrelier sur Edmond de Rothschild. Les deux hommes viseront le doublé puisqu’ils avaient remporté ensemble la Transat Jacques Vabre 2013 en MOD70. A bord du nouveau Safran, Morgan Lagravière fera route vers le Brésil avec Nicolas Lunven. Ces deux rookies de la classe IMOCA profiteront de cette transatlantique pour continuer à se rôder, tout en se fixant des objectifs sportifs élevés. Deuxième des deux derniers Vendée Globe, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) naviguera avec Erwan Tabarly tandis que Jean-Pierre Dick (St Michel-Virbac) a choisi Fabien Delahaye, vainqueur de la Jacques Vabre 2013 en Class40. Autre bateau neuf, Hugo Boss sera mené par le Britannique Alex Thomson et l’Espagnol Guillermo Altadill.

A noter que six autres duos sont aussi constitués : Arnaud Boissières/Stan Maslard (Le bateau des métiers by Aerocampus), Louis Burton/Romain Attanasio (Bureau Vallée), Fabrice Amedeo/Eric Péron (Newrest-Matmut), Thomas Ruyant/Adrien Hardy (Le souffle du Nord), Eric Bellion/Sam Goodchild (Comme un seul homme), Nandor Fa/Péter Perényi (Spirit of Hungary).

Des couples restent à former
Deux skippers n’ont pas encore annoncé les noms de leurs équipiers. Il s’agit de Jérémie Beyou (Maître Coq) et de Kito de Pavant (Bastide-Otio). D’autres marins ne sont pas encore officiellement inscrits mais cela ne saurait tarder. On pense notamment à Vincent Riou (PRB), tenant du titre de la Transat Jacques Vabre en IMOCA avec Jean Le Cam.
Avec déjà 17 bateaux inscrits à un peu plus de trois mois du départ, la lutte sur l’Atlantique s’annonce épique. A titre de comparaison, dix duos avaient participé à la dernière édition de la Transat Jacques Vabre en 2013. La perspective du Vendée Globe, dont le départ sera donné le 6 novembre 2016, booste donc les participations, et c’est tant mieux.

Olivier Bourbon / agence Mer & Média

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016