Magazine

Street art dans les Rues du Globe

Expo Dans les Rues du Globe
© Dans les Rues du Globe

L’idée trottait dans la tête de l’artiste graphique Isabelle Keller depuis pas mal de temps «Depuis les années 2000 je viens au Vendée Globe, à chaque édition je remarquais qu’il n’y avait rien en dehors du Village de la course pour faire parler de l’événement. En 2014, j’ai décidé de concrétiser mon idée de faire des représentations à l’échelle 1, de bateaux et de skippers et aussi de dessiner une grande vague, afin de raconter une histoire en plein air, de faire vivre physiquement l’événement à un très large public qui serait guidé par une mascotte. J’ai contacté la photographe Maud Bernos dont j’avais aimé le travail sur l’expo Blue eyes, puis la Sablaise Sophie Roumet d’Enquin qui s’est montrée enthousiaste sur le projet. Ensuite Gaele Flao et Monsieur QQ, qui sont des artistes habitués à travailler sur les grands formats, nous ont rejoints. Ils ne restait plus qu’à proposer le thème au Maire des Sables ainsi qu'au Vendée Globe.» 

Un an de préparation
Le collectif Dans les Rues du Globe est né en novembre 2015, après validation du projet par les décideurs. Le petit groupe s’est mis au travail et lance © Dans les Rues du Globeune opération de financement participatif « Malheureusement, nous n’avons qu’un tiers du budget espéré, donc nous sommes tous obligés de continuer nos activités professionnelles en parallèle pour financer l’expo » regrette Isabelle. Repérage des murs, préparation des illustrations sur le thème de la course, Gaele et Monsieur QQ ont passé des mois pour finaliser les portraits de skippers à la manœuvre et le bestiaire marin d’un tour du monde à la voile, ainsi que cette immense vague qui déferle sur les murs de la Cavac : « Pour faire la vague géante, nous avons assemblé et collé 900 images qui composent cette représentation sur 1000m2. Après on a vu que le papier était moins imperméable que prévu et on a dû entièrement passer du vernis dessus ! » Quelques images restent à coller avant le départ du 6 novembre « Cela nous permet de continuer à échanger avec le public et d’expliquer au gens ce que l’on fait. »

Un mois de collage

Pendant un mois, les artistes ont collé leurs affiche sous les regards étonnés des passants « lls nous ont posé énormément de questions, nous proposaient parfois du chocolat… On les sentait heureux de voir une animation originale en ville. Nous avons même des demandes de particuliers qui veulent qu’on décore les murs de leur maison ! » Pendant ce temps, Maud Bernos préparait les portraits de skipper en photos qui sont à découvrir sur le Village du Vendée Globe, le long de l’allée des frères Maximin.

Cherchez le manchot et suivez le guide
C’est donc un manchot qui sert de guide pour suivre le parcours, du Village de la course jusqu’au port de pêche et le front de mer, il indique le chemin à © Dans les Rues du Globesuivre pour une déambulation toute en poésie. « Les illustrations se suffisent à elles-mêmes, mais quand on fait le parcours dans l’ordre précis, l’histoire prend un sens. L’idéal est de se procurer le programme du parcours » précisent les artistes. « Les retours sont super positifs, le résultat est exactement comme je l’imaginais et humainement pour nous cinq c’est le résultat d’une belle rencontre, dit Isabelle Keller. Maintenant notre objectif est de rebondir sur cet événement, ensemble ou individuellement, c’est un événement collectif qui doit nous porter vers de nouveaux projets. »

Toutes les informations concernant le collectif Dans les Rues du Globe - plan du parcours, dédicaces, projection du making of, déambulations guidées, vente de sacs et de carnets - sont à retrouver sur le Village du Vendée Globe au Stand de l’Office du Tourisme des Sables d’Olonne, ainsi qu’au pavillon des partenaires sur le stand MACSF et sur www.danslesruesduglobe.fr

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016