Actualité

Philippe Poupon invité au ponton du Vendée Globe

Philippe Poupon en visite aux Sables
© VINCENT CURUTCHET / DPPI / Vendée Globe

Philippe, que pensez-vous du Vendée Globe en 2016 ?

C’est une réussite parce que ça dure encore et qu’il y a toujours autant de concurrents. Le Vendée Globe continue à faire rêver, à intriguer le public. C’est course avec de gros enjeux à la fois sportifs et humains, c’est la plus belle aventure sportive qui soit. Moi qui navigue cinq mois par an en faisant des escales partout dans le monde, je trouve ça exceptionnel quand je passe quinze jours d’affilée en mer. Cela me réjouit de voir les marins partir trois mois en solitaire sans escale, mais quand on aime la mer il n’y pas plus beau que de faire un tour du monde.

© Jacques Vapillon / DPPI / Vendée Globe

Quels souvenirs gardez-vous de vos deux Vendée Globe ?

Le premier s’est rapidement terminé mais le suivant en 1992 s’est mieux passé. J’ai quand même eu beaucoup d’ennuis techniques, je suis revenu le lendemain du départ au port des Sables d’Olonne, à cause de la quille qui voulait me quitter. Ensuite je me suis bagarré pour rattraper tout le monde, il en restait un devant c’était Alain Gautier que je n’ai pas réussi à doubler. Malheureusement en m’énervant j’ai dû forcer un peu trop sur les winchs et le bateau a démâté aux large des Açores, peu avant l’arrivée et j’ai terminé troisième, bah ..c’était honorable.

 

Vous repartiriez aujourd’hui sur le Vendée Globe ?

Sans hésiter oui ! Si on me proposait de repartir, là tout de suite et avec un bateau tout prêt, clés en main comme ceux qui sont ici j’irai volontiers. La mer ne me fait pas peur !

Vous prendriez lequel… un foiler ou pas ?

Peu importe, pour moi ils sont tous très aboutis !

A propos d’aventures océaniques, que devient la Fleur Australe ?

Actuellement Fleur Australe est en Méditerranée, à Istanbul. On reprendra la mer au mois de janvier, on  continue nos expéditions à travers le monde. Nous partons à nouveau pour quatre mois d’aventures, cette fois nous naviguerons en Mer Rouge.

Propos recueillis par Jenny Launay/ M&M

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016