Analyse météo

Tout droit vers le Pot-au-Noir

Situation météo le 10 Novembre 2016 à 7h00

Les premiers bateaux ont empanné dans la nuit, sur une très belle trajectoire (un seul empannage) qui leur permet d’éviter les dévents (en bleu sur les images) des îles de Madère et des Canaries. Ils naviguent en bâbord amures dans un alizé de Nord Est qui forcira jusqu’à une vingtaine de noeuds. Ils devraient passer dans l’Ouest de l'archipel canarien en début de soirée.Les skippers qui étaient dans l’Est essayent de se recaler vers l’Ouest avant de plonger vers le Sud. Le recalage est moins coûteux maintenant que dans deux ou trois jours.

L’alizé qui souffle au sud des Açores et sous les tropiques n’est pas un vent toujours très régulier comme pourrait le laisser penser la route rectiligne que vont suivre les 28 bateaux. Il peut y avoir des grains avec des rafales de vent, des zones orageuses, comme actuellement dans le sud-ouest des îles Canaries ou tout simplement des variations de direction du vent en fonction des heures de la journée. Il faudra donc beaucoup de vigilance et plusieurs changements de voile pour maintenir une vitesse élevée tout au long de cette descente vers le Pot-au-Noir.

Les 28 skippers doivent maintenant être concentrés sur le Pot-au-Noir. Comment aborder cette zone orageuse avec des vents faibles réputés aléatoires ? A quel endroit la traverser ? L’Ouest est plus venté, mais les modèles donnent un peu de vent à l’Est du point de passage habituel. Est-ce que l’un des concurrents essaiera de couper au plus court ou seront-ils sages ? Réponse durant le week-end.

Côté situation, l’anticyclone bouge peu entre aujourd’hui et demain. Nous sommes dans un alizé bien en place et assez nord. Le skipper espagnol Didac Costa qui doit repartir en milieu de journée des Sables d’Olonne sera au près dans 25 nœuds de vent de Nord-Ouest, des conditions beaucoup moins confortables que lors du départ de dimanche. 

Christian Dumard / Great Circle

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016