20 Novembre 2016 - 13h58 • 18700 vues

Partager

Article

Alors que les premiers poursuivent leur route devant une dépression, le deuxième groupe se pose la question de savoir comment se positionner pour la suite.

© Great CircleLes premiers concurrents naviguent toujours très vite en avant de la dépression L2 qui descend du Brésil et qui devrait les conduire jusqu’au Cap de Bonne Espérance. L’image satellite fait bien ressortir la dépression et la zone de vents forts de Nord dont ils bénéficient. Ils profitent de conditions idéales pour battre un nouveau record au passage de l'Afrique du Sud.

La situation est plus complexe pour le groupe des poursuivants. Jean Pierre Dick résumait bien la situation ce matin : faut-il poursuivre le plus longtemps possible en avant du front qui est moins actif dans le Nord ou faut-il d’ores et déjà se positionner par rapport à la dépression suivante L3 qui arrive rapidement par l’Ouest ? La réponse n’est pas simple. Ca sera le casse-tête des skippers pour la journée.

Plus en arrière, les skippers naviguent dans un alizé d’Est bien établi, de belles conditions en attendant de voir comment la porte va s’ouvrir dans le Sud.

© Great CircleSébastien Destremau peine à sortir du Pot au Noir qui est très large dans sa partie Est. Didac Costa sera quant à lui le dernier concurrent à le traverser avant d’attaquer la descente de l’Atlantique Sud.

Christian Dumard / Great Circle