Magazine

Tasmanie

Photo sent from the boat Newrest - Matmut, on November 14th, 2016 - Photo Fabrice AmedeoPhoto envoyée depuis le bateau Newrest - Matmut le 14 Novembre 2016 - Photo Fabrice AmedeoLever de soleil

En ce 16ème siècle naissant, le Portugais Vasco de Gama a ouvert la voie vers Calicut, carrefour commercial des Indes et des régions voisines (Ceylan, Malaisie, Moluques) où les boutres arabes sont légion. Les expéditions plus ou moins punitives des Lusitaniens visent à conquérir ces marchés dès 1500 : Pedro Alvares Cabral, Joáo de Nova, Vasco de Gamma de nouveau, Alfonso d’Albuquerque, Francesco d’Almeida, Tristáo da Cunha… se succèdent sur cette nouvelle voie maritime qui longe les côtes africaines.

Mais ils ne sont pas très nombreux les navigateurs à aller accoster ces côtes déchiquetées et souvent battues par les vents hurlants et les redoutables houles de l’océan Indien : Marion-Dufresne en mars 1772, Tobias Furneaux et Bruny d’Entrecasteaux en 1773, James Cook en 1777, George Bass et Matthew Flinders en 1798… Mais il faut attendre 1803 pour qu’une première colonie prenne pied sur cette île à Risdon Cove dans l’estuaire de la Derwent River afin d’empêcher les Français mené par Nicolas Baudin en 1802 de revendiquer cette terre vierge… Où les quelques 5 000 Aborigènes vont être décimés par les bagnards et leurs gardiens britanniques ainsi que par leurs maladies au point que la dernière représentante mourut au début du 20ème siècle !

En forme de trapèze de 365 km de haut sur 305 km de large, l’île principale et le millier d’îles qui l’entourent, s’étendent sur plus de 68 000 km2 et regroupent plus de 500 000 habitants essentiellement concentrés dans les grandes villes de Hobart, Clarence et Glenorchy autour de la rivière Derwent, côté Ouest à Launceston, côté Nord-Ouest à Devonport et Burnie. Territoire longtemps préservé de l’invasion humaine, la Tasmanie fut baptisée « l’île de l’Inspiration » et ses parcs naturels couvrent près du tiers de sa surface, réserves du patrimoine mondial de l’UNESCO. Plusieurs espèces animales endémiques se sont éteintes telles le thylacine (loup de Tasmanie) ou ont été in extremis préservées de l’extinction comme le diable de Tasmanie, le wombat, l’ornithorynque et l’échidné de Tasmanie, des espèces d’oiseaux et d’anoures. La flore est aussi particulièrement diversifiée et certaines plantes n’existent que dans cette île australe.

 

 

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016