Régate virtuelle

Les écoles tiennent bon la barre, interview de TeamUlysse

VR HEADER NEWS 12 DÉC

Enseignante dans le collège Raoul Rebout, Cécile Debourg gère avec sa classe de 3ème G, (une unité localisée d’inclusion scolaire c’est à dire une classe accueillant des élèves en situation de handicap et grandes difficultés scolaires) le bateau, TeamUlysse. Les 12 enfants de cette classe ont entre 12 et 16 ans et son actuellement 43 214ème et se trouve dans le sud-ouest de l’archipel du Cap-Vert.

« Il y a 4 ans j’ai suivi le Vendée Globe avec mes élèves, cette année comme nous sommes équipés d’un ordinateur pouvant accéder au jeu + vidéoprojecteur j’ai décidé de faire en plus la course virtuelle car plus facile à suivre sur grand écran et motivant pour des élèves. Tous les jours, nous regardons où en est le bateau, nous observons le sens des vents, la direction des bateaux proches de nous  et décidons de la trajectoire à suivre pour les 24 heures à venir. Pour les jours sans classe, je respecte les consignes des élèves. A savoir que mes élèves sont très influencés par les lignes que l’on voit sur le jeu et qu’ils veulent souvent « suivre la ligne » (notamment la ligne rouge d’exclusion) et en ce moment les lignes du trajet que l’on voit. En parallèle nous avons un planisphère dans la classe où nous déplaçons des petites épingles pour suivre l’avancée des vrais skippers. Nous faisons aussi beaucoup de lecture de documents  avec la mallette pédagogique du site Vendée globe junior et d’acquisition de vocabulaire.

Il y a aussi un travail en géographie sur la connaissance des continents (nous allons travailler sur les pays que nous avons longés) et la lecture des BD officielles du Vendée globe. Participer au jeu leur permet de se tenir sur un projet à long terme.

Nous avons également fait un débat sur la notion de héros, la prise de risque  … 

Un élève suit particulièrement le Vendée globe sur la chaine l’équipe. »


Point course

Si l’Atlantique sud a été une succession de virements de bord et d’empannages, à l’opposé, la remontée de l’Atlantique nord est pour le moment une longue ligne droite. Actuellement à 450 milles dans le sud des Açores, le groupe de tête, toujours emmené par Mangina – PYR, va devoir réfléchir au contournement de l’anticyclone qui, dès ce week- end, va se positionner au large de la France et va littéralement barrer la route aux joueurs. Nous allons tous devoir le contourner par le nord, le couper serait plus court en terme de distance mais très périlleux en terme de performance.

Sprint Atlantique J+9

Les joueurs de tête du sprint Atlantique sont actuellement 220 milles derrière les premiers du Vendée Globe Virtuel et vont également être confrontés au contournement de l’anticyclone des Açores. Pen Gwen 7 est toujours premier devant Exigent et Sail36. Les conditions sont pour le moment idéales alors profitons tous de cette belle navigation dans les alizés alors qu’en France la neige va commencer à gagner les plaines.

 

Image du jour 12 janvier 2017 à 10h05

Voici l’image satellite de la représentation globale de la flotte du Vendée Globe Virtuel 2016. Une image qui prend aujourd'hui une forme animale sur l'Atlantique.

Si vous passez à côté du voilier VRNews, n’hésitez pas à laisser un message, ce bateau est le lien entre les joueurs et la rédaction.  Comme nous le mentionnions, le large succès de ce bateau ne nous permet pas de réponde à toutes vos questions. Nous allons, au fil des news, vous apporter quelques solutions, conseils, réponses et autres …

Merci à toutes et tous pour vos messages.

Embarquez pour le tour du monde virtuel rejoignez-nous sur : http://www.virtualregatta.com/

 

 

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016