Analyse météo

Ne pas se faire piéger par les anticyclones

Analyse météo le 27 Janvier - Atlantique Sud
© Great Circle

© Great CircleOn porte toujours beaucoup d'attention aux dépressions parce qu'elles sont souvent synonymes de vents forts et de dangers. Les anticyclones sont plus souvent associés au beau temps. Pour les skippers, ils sont aussi synonymes de vents faibles ou nuls, surtout lorsque l’on se rapproche de leur centre. C'est un vrai cauchemar pour les coureurs. Les anticyclones peuvent se déplacer, mais ils sont parfois relativement stables, ce qui oblige les bateaux à en faire le tour. Les deux plus connus sur le Vendée Globe sont l’anticyclone de Sainte Hélène qu’il faut contourner sur la descente de l’Atlantique et celui des Açores qui est souvent en travers de la route directe lors de la remontée de l'Atlantique Nord.

Aujourd’hui, la majorité de la flotte a pour principale préoccupation la gestion d’un anticyclone.

Louis Burton s’est décalé dans l’Ouest pour contourner l’anticyclone des Açores (marqué avec un H sur la carte) et Nandor Fa fait de même.

© Great CircleDans l’hémisphère Sud, Arnaud Boissières, Fabrice Amedeo, Alan Roura et Rich Wilson naviguent au près en bordure de l’anticyclone de Sainte-Hélène pour aller chercher l’alizé d’Est plus au Nord. Didac Costa et Romain Attanasio devront gérer ce même anticyclone dès demain alors que Pieter Heerema se pose la question de l’anticyclone qui bloque sa route.

Seul Sébastien Destremau qui est aux prises avec une succession de dépressions à l’approche du cap Horn doit rêver d’un bel anticyclone.

Christian Dumard et Bernard Sacré / Great Circle

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016