29 janvier 2017 - 15h:14 • 5984 vues

Partager

Article

Selon la position de chacun dans la flotte, la stratégie varie. La priorité est de préserver le bateau pour certains ou de gagner une place pour d'autres.

© Great CircleSi Louis Burton devrait rester en avant de la dépression qui va l'accompagner jusqu'au Golfe de Gascogne, les conditions pourraient être un peu plus compliquées pour Nandor Fa qui va être confronté à une grosse dépression en fin de semaine prochaine. Pour ces deux skippers, l'objectif est de ne pas prendre de risques. Ils naviguent seuls avec une avance importante sur leur poursuivant direct. S'ils ne cassent pas, ils ne seront plus rattrapés.

La course est plus disputée entre Fabrice Amadéo et Arnaud Boissières qui naviguent au contact depuis plusieurs semaines. Il en va de même entre Didac Costa et Romain Attanasio qui naviguent à vue après plus de 80 jours de course. Pour ces quatre skippers, chaque virement compte. Ils doivent rester concentrés et bien gérer toutes les transitions météo.

A l'arrière du peloton, Pieter Heerema négocie bien le contournement d'une cellule © Great Circleanticyclonique prévu en début de semaine alors que Sébstien Destremau a su patienter pour passer le Cap Horn dans des conditions correctes.

CD et BS / Great Circle