Actualité

Conrad Colman remonte l’Atlantique Nord

Photo sent from the boat Foresight Natural Energy, on January 29th, 2017 - Photo Conrad ColmanPhoto envoyée depuis le bateau Foresight Natural Energy le 29 Janvier 2017 - Photo Conrad ColmanWinch
© Conrad Colman (DR)

 

Ce midi,  3200 milles (5930 km) séparent encore l’étrave de son monocoque et la ligne d’arrivée des Sables-d’Olonne.  Après avoir parcouru plus des trois quarts du parcours, Conrad avoue mettre « deux pieds sur l’accélérateur pour rentrer à la maison ». En effet, le marin Kiwi a hâte de boucler cette aventure qui est selon lui  le fruit d’un très gros investissement « financier, mais aussi en sueur et  en émotions ».  Même s’il reconnait que les classements sont assez figés, puisqu’il navigue actuellement 220 milles en arrière d’ Eric Bellion (CommeUnSeulHomme)  et que son poursuivant le plus proche, Arnaud Boissières (la Mie Câline) est à 800 milles derrière lui, une autre raison le pousse à avancer le plus vite possible… Conrad qui n’a pris à bord que 100 jours de nourriture, craint d’être un peu juste en ravitaillement.

Motivé pour le prochain!

« Je me sens bien en mer mais ça commence à tirer un peu sur le bonhomme ". Du départ de Conrad Colman aux Sables-d’Olonne, l’histoire du Vendée Globe retiendra que le navigateur a trouvé son sponsor Foresight, seulement deux jours avant le départ du 6 novembre. Appelé au téléphone par l’organisation samedi, il se disait extrêmement motivé pour prendre le départ du prochain Vendée Globe en 2020 et cette fois : « préparer les choses correctement, pour être un bon concurrent et non plus un bricoleur. »

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016