Régate virtuelle

7 arrivées par minute et de nombreuses illustrations sur le Vendée Globe Virtuel

VR HEADER NEWS 31 JANV

La première illustration, celle de MASSY 91, une capture légèrement arrangée, pourrait être représentative de l’épopée qui était arrivée à Roland Jourdain en 2001 lors de son passage au Cap Horn aux côtés d’un paquebot de croisière. Merci également à Saint-Matthieu, Patoche 100 et Ronker29 pour leurs images dans la tempête. Beaucoup plus calmes et bucoliques, les images de nuit sous la lune ont été légions. Carla Wiston nous partage une vue de son bateau et de la flotte qui l’entoure sous la surveillance de la lune. Enfin le soleil rouge du levé de soleil sur IlMoroDiVenezia vient clôturer ces images qui sont autant de photos en souvenir d’un incroyable tour du monde.

Chiffres et statistiques

Avec à ce jour 158759 arrivées, le port des sables d’Olonne affiche plus que complet et la direction de course du jeu virtuel ne chôme pas. Avec 7 bateaux sur la ligne d’arrivée toutes les minutes, 441 par heure ou 10584 par jour depuis l’arrivée du premier, le rythme est soutenu et en découvrant la carte de la flotte à 13h05, il y aura encore pas mal d’animation pour les jours et les semaines à venir. L’Atlantique nord et sud se vide tranquillement et retrouve une certaine quiétude.

Le record de 24h sur le Vendée Globe Virtuel a été établi entre le 17 et le 18 décembre 2016 sous la Nouvelle Zélande. Avec une distance de 665,96 milles, rico-show est le grand détenteur de ce record. Avec 0,25 mille de moins Summervogel s’empare de la deuxième place, Maxoupitchoux avec une distance de 665,60 milles monte sur la troisième marche. Les dépressions australes qui ont touché le sud de la Nouvelle-Zélande ont été propices aux longs surfs et toutes ces distances ont été parcourues dans cette zone.

Avec une moyenne de 26600 milles parcourus, les 453 000 marins du Vendée Globe Virtuel ont couvert la distance phénoménale de 22 316 139 000 kilomètres, soit 2,35 année lumière ou encore 74 allers/retours vers le soleil.

Autre chiffre incroyable. Si nous mesurons la longueur des IMOCA (18m23) avec le nombre de participants, soit 453 000, nous arriverions à une distance de 8280 kilomètres. Bout à bout, un skipper pourrait largement faire la traversée de l'Atlantique au sec.

Image du Jour - Mardi 31 janvier 2017 à 13h05

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016