07 Février 2017 - 14h00 • 5464 vues

Partager

Article

Les dépressions continuent à se succdéer en Atlantique Nord. Un vrai casse-tête pour Eric Bellion.

© Great CircleNandor Fa navigue maintenant dans un vent de Nord-Ouest qui va l’accompagner en mollissant jusqu’à la ligne d’arrivée mercredi matin.

Derrière, les dépressions qui se succèdent sont un casse-tête pour les prochains concurrents. Eric Bellion devrait être le prochain à franchir la ligne d’arrivée le week-end prochain. En attendant, il va devoir gérer une dépression qui se déplace du Nord vers le Sud au large de l’Espagne. L’enjeu est pour lui d’aller assez vite pour passer dans le Sud de cette dépression pour ensuite longer les côtes espagnoles et portugaises dans un vent de Sud. La fin de parcours devrait se faire au près dans un vent de Nord-Est.

Pour Conrad Colman, il est encore un peu tôt pour savoir comment la fin de parcours se déroulera. A court terme, le skipper néo-zélandais va gérer le passage d’un front assez actif avec une bascule de vent au Nord-Ouest.

© Great CircleDerrière, l’alizé a bien faibli pour Fabrice Amadéo et Arnaud Boissières qui se rapprochent de l’anticyclone des Açores. Les conditions sont toujours musclées pour Alan Roura et Rich Wilson alors que Didac Costa et Romain Attanasio sont dans le pot au noir. No Way Back devrait y arriver jeudi alors que Sébastien Destremau va chercher la jonction avec l’alizé au large de Rio de Janeiro.

CD et BS / Great Circle