20 février 2017 - 15h:24 • 34012 vues

Partager

Article

Alors qu'Alan Roura savoure son arrivée, les marins encore en mer doivent se faire violence pour affronter les problèmes et rationner leurs vivres. Avec son gréement de fortune, Conrad Colman pense arriver aux Sables d'Olonne dans 5 jours. Le néo-zélandais doit d'ici-là faire très attention à son énergie à bord car il ne peut plus recharger ses batteries comme il l'aimerait. Romain Attanasio devrait également terminer son tour du monde d'ici la fin de semaine. Le skipper de Famille Mary - Etamine du Lys ne se nourrira que de pâtes d'ici là. En arrière de la flotte Sébastien Destremau prend du retard dans une zone sans vent et risque d'être le plus touché par le manque de nourriture.

© Conrad Colman (DR)Conrad Colman, Foresight Natural Energy
"Je suis sur le point de laisser le DST derrière moi. J’ai l’impression de traverser l’autoroute à quatre pattes."

"Le Vendée Globe n’a pas été facile pour moi, mais je croyais avoir tout surmonté. J’étais au reaching dans 30 nœuds de vent. Après tout ce que j’avais déjà traversé... J’étais sous petit foc avec deux ris quand tout est tombé. Je croyais que c’était la fin de ma course. C’était vraiment difficile à encaisser. Il y avait toutes les émotions et puis le stress avec le gréement à côté du bateau. Je croyais avoir tout perdu. J’avais déjà hypothéqué ma maison. Mais l’important pour moi c’était de terminer cette épreuve. J’ai appelé ma femme et la direction de course pour expliquer ce qui s’était passé et que je ne demandais pas d’assistance. J’allais regarder les choses de plus près le lendemain."

"Là je ne sentais plus rien. J’étais engourdi. Ensuite je me suis dit que j’avais réussi à venir jusqu’ici. J’étais tellement frustré et en colère que que ça a boosté ma détermination. Je me suis mis à effectuer les réparations. Il y avait du boulot ! La bôme s’était cassée. Il fallait que je l’aligne sur le pont et que je la ré-assemble. Les conditions étaient encore méchantes avec une houle de 4-5m avec des déferlantes. Mais cela a rallumé le feu de la passion en moi. J’ai reçu beaucoup de messages de soutien et ils disent qu’ils sont surpris par toute l’énergie que je dépense et par les solutions innovantes que je trouve. Mais ce gréement de fortune est en fait une bonne représentation de ce que je fais depuis le départ. Par exemple, dans le Pot au Noir, j’ai eu un souci avec le vérin de quille qui s’est dévissé. J’ai trouvé la solution et j’ai effectué une réparation comme on fait habituellement dans un atelier."

"J’estime qu’il me reste 5 jours de navigation avant de franchir la ligne d’arrivée. Il y a quelques journées de pétole au milieu du golfe, mais ensuite le vent devrait se renforcer avec l’arrivée d’une dépression. Il me reste 4 journées d’électricité mais 5 journées de navigation. Mathématiquement ce n’est pas terrible."

Photo envoyée depuis le bateau Foresight Natural Energy le 13 Février 2017 - Photo Conrad Colman

 

 
Current Time 0:00
Duration Time 0:00
 

Romain Attanasio, Famille Mary - Etamine du Lys
"Je suis dans le Nord des Açores en train d’essayer de contourner l’anticyclone mais ce n’est pas facile. J’empanne et je réempanne sans arrêt. Ça a bien molli. Là j’ai 15 noeuds, le mer est assez formée, avec 3m de houle. C’est tout gris, un peu à la bretonne. J’ai quelques heures difficiles cette après-midi et après le vent va revenir. Je me rapproche de l’arrivée, je compte les jours, je comptes les heures. Les derniers milles sont difficiles. Au moins je suis au portant et pas dans 35 nœuds au près. Je pense que je vais arriver vendredi matin."

"Ma dérive ne me manque pas car je suis au portant. Elle traine dans l’eau mais je n’ose pas la toucher car après je me dis que ça pourrait causer d’autres problèmes. Pour l’instant ça ne bouge pas. Mon demi-safran ne me gène pas. Le vrai problème c’est que je n’ai pas de vent et ça c’est chiant."

"Le bateau est en mode compas et le vent est instable depuis le cap Horn. Quand je m’endors je sens que le bateau ralenti donc je dois me relever et re-lofer. Je perds beaucoup de milles."

"J’ai de la bouffe mais je n’ai plus que des pâtes, même plus d’assaisonnement à mettre dedans. Hier j’ai trouvé un peu de semoule donc je fais de la semoule au lait car j’ai du lait en poudre et du sucre. J’ai aussi des barre énergétiques. Je suis content de les avoir, ça me fait un petit dessert.
Je fais gaffe, j’ai toujours cette peur qu’il arrive quelque chose. J’ai quand même tapé 3x fois quelque chose.

"Je viens de passer les mille milles! J’aimerais bien que le vent ne me laisse pas trop tomber."

Photo sent from the boat Famille Mary - Etamine du Lys, on February 1st, 2017 - Photo Romain AttanasioPhoto envoyée depuis le bateau Famille Mary - Etamine du Lys le 1er  Février 2017 - Photo Romain Attanasio

Vacation de 12h avec Romain Attanasio

 
Current Time 0:00
Duration Time 0:00
 

Sébastien Destremau, TechnoFirst-faceOcean
"C’est sûr que je n’ai pas trop de vent! C’est devenu un denrée rare pour moi. Cet équateur n’en finit pas. Ça fait quatre jours que j’ai des vents erratiques. C’est pénible mais les alizés existent et je finirai bien par les attraper."

"Je n’ai plus de voile, je n’ai plus de J2, donc ça n’avance pas très. Et je suis vite confronté à des problèmes d’énergie vu que je ne peux pas démarrer mon moteur sans vent. Je dois gérer mon énergie aux petits oignons. Je ne suis pas dans le Pot au Noir mais je n’ai pas de vent. Force 0…"

"J’avais de la nourriture jusqu’au 4 mars et il va m’en manquer pas mal en fait. J’ai inondé mon bateau il y a une semaine avec un cable qui a pété. J’ai un sac de bouffe irrécupérable. Il devait me manquer quelques jours normalement mais là ça va être compliqué, il y'a un trou."

"Au lieu de finir le 5 mars je vais finir le 10, enfin j’espère quand même terminer en 2017. Jusqu’à présent ça allait mais il va falloir s’accrocher et serrer les dents jusqu’à la fin. Je finirai bien par y arriver."

Photo sent from the boat Technofirst Face Ocean, on January 10th, 2017 - Photo Sebastien DestremauPhoto envoyée depuis le bateau Technofirst Face Ocean le 10 Janvier 2017 - Photo Sebastien DestremauPlateau JT

Vacation de 12h avec Sébastien Destremau

 
Current Time 0:00
Duration Time 0:00
 

Cela peut vous intéresser

Préparez votre venue sur le village du Vendée Globe : Ouverture des inscriptions le 6 octobre