Actualité

Didac Costa à moins de 200 milles de l’arrivée

Photo sent from the boat One planet One ocean, on January 22nd, 2017 - Photo Didac CostaPhoto envoyée depuis le bateau One planet One ocean le 22 Janvier 2017 - Photo Didac CostaDétroit de Lemaire

Le skipper Catalan Didac Costa progresse donc à bonne vitesse et dans des conditions idéales (15-19 noeuds de vent), en route directe vers Les Sables d'Olonne. La Direction de Course le voit franchir la ligne d’arrivée demain matin entre 8h et 9h, mais il n’embouquera le chenal des Sables que jeudi matin lorsque la marée l'autorisera, c’est à dire 11h15.

Derrière lui, et malgré la casse hier de son vit-de-mulet (pièce qui fixe l’extrémité de la bôme au mât), Romain Attanasio bénéficie ce matin d’un bon flux de Sud-Ouest qui va l’accompagner jusqu’à demain matin. Le vent forcira ensuite, passant au Nord-Ouest (25 noeuds), ce qui va offrir à Romain une fin de course assez rapide. Il est attendu aux Sables vendredi matin entre 6h et 8h.  

Pour Conrad Colman  (Foresight Natural Energy), toujours 15ème ce matin, la progression vers Les Sables est toujours très lente. Le Néo-Zélandais rencontre en © Conrad Colman (DR)effet un vent très faible d’Est-Nord-Est dans sa remontée du Golfe de Gascogne et n’avance qu’à 2-3 noeuds de vitesse. Demain, sa route devrait être plus positive grâce à un vent d’Ouest qui montera jusqu’à 15 noeuds. Et jeudi soir il devrait bénéficier d’un flux de Nord-Ouest qui lui permettra d’avancer plus rapidement. Son arrivée aux Sables reste difficile à envisager avant le week-end prochain.

Pieter Heerema (No Way Back) est attendu lui lundi prochain aux Sables. Poursuivant son contournement de l’anticyclone des Açores, le skipper Néerlandais progresse à bonne allure dans un vent de Sud-Sud-Ouest de 15-16 noeuds. Avec près de 13 noeuds de vitesse, il était le plus rapide de la flotte ce matin.

Sébastien Destremau (TechnoFirst - faceOcean) ne progresse toujours pas très vite dans les alizés. Un vent de Nord-Nord-Est l’oblige à faire un cap un peu serré qui ne lui permet pas des vitesses supérieures à 8-9 noeuds. Il en profite pour effectuer quelques réparations comme il l’indiquait dans un mail envoyé hier soir : « j'ai profité d'un moment de calme pour monter dans le mât. Ca secouait vraiment pas mal mais je voulais aller decrocher un aérien de l'électronique qui se promène la haut. Héla, impossible d'aller plus haut que le 3ème étage. Abandonnant l'idee de l'aérien, j'en profite pour faire un check visuel de l'ensemble du gréement : terminaisons de barres de flèche, bastaques, haubans et loop, lashing, drisses etc .... On est passé sous la barre des 3000 miles des Sables. Si tout va bien, c'est normalement de l'ordre de 15 jours de mer, mais avec l'anticyclone des Açores au milieu, ça peut faire de grosses différences. Si on prend une dépression d'ouest ou pas, l'écart peut se compter en plusieurs jours. On devrait savoir ça en fin de semaine. Pour le moment c'est route pêche, faut enquiller des degrés de latitude ».

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016