14 Novembre 2020 - 15h00 • 20190 vues

Partager

Article

Joint en visio ce matin, Romain Attanasio (PURE-Best Western Hotels & Resorts) raconte son début de course et son lot de "petites misères".

"C’est un peu chaud depuis le début ! Mais là ça va : on a passé la tempête. J’ai empanné hier pour ne pas aller dans du vent plus fort. Je voulais temporiser, la route est longue. Je ne sais pas trop si j’ai pris la bonne décision… Je n’ai pas encore envoyé le gennak, il faut que je m’affole un peu, mais c’est ‘matinée tranquille’. Je viens de renvoyer la grand-voile haute, maintenant faut que j’envoie le gennak, c’est le gros job.

J’ai quelques petites réparations à faire. Ma barre est mal fixée, je ne sais pas ce qui s’est passé. Il y a deux écrous qui ont dû sauter. Du coup j’ai fait deux départs à l’abatée hier. C’était un peu chaud, j’ai passé une demi-heure couché sur l’eau… Vraiment tordu quoi ! Il y a un peu de jeu dans la barre, du coup le pilote barre mal, donc hier à haute vitesse, il faisait des embardés et ça ne pardonne pas avec la mer qu’il y avait. Le pilote m’a fait empanner le bateau deux fois. Dans 40 nœuds, le bateau se couche direct et après, c’est un bordel pour tout remettre en route !

J’ai mon hook de J2 qui a sauté, je ne sais pas s'il est cassé, mais j’ai réussi à réhooker tout de suite. Je vais réessayer dans moins de vent. Et là, pour les deux écrous qui ont sauté, j’ai pris deux écrous ailleurs, dans de l’accastillage qui ne me sert pas. Il faut que je m’occupe de ça tout à l’heure. Les missions du jour c’est : ranger le bateau, renvoyer le grand gennak. Je l’ai affalé trop tard donc il est mal roulé, il faut que je le roule à la main, ça va être la galère !

Mais le beau temps arrive, ça s’est carrément calmé, j’ai 17 nœuds de vent. On va pouvoir faire tomber les fringues. J’ai enlevé mes bottes seulement 2/3h. Je me suis fait tremper dans l’abatée, j’ai juste changer de tee-shirt… Je me plains de ma petite vie mais ça va ! Le bateau, ce n’est pas la chambre du Best Western comme on la connaît ! Tout a volé quand j’étais couché, j’ai des trucs partout, j’ai même cassé mon pot de shampoing.

J’ai eu aussi des problèmes de gasoil qui fuyait à la gite en début de course, ça m’a bien embêté. J’ai une drisse qu’il faut que je change parce qu’elle s’est cassée. C’est celle du J1, pour l’instant je n’en ai pas besoin. J’attends d’être plus au calme. Voilà pour la liste de misères !

Je ne suis pas fatigué, j’ai pu dormir. C’était des grands bords dans du vent fort, il ne se passait pas grand-chose. Il y a eu de grosses manœuvres par moment et puis entre temps, il y a eu des nuits où j’ai pu dormir. On est quand même fatigué, on a hâte que le beau temps arrive, on se fait mouiller et puis il commence à faire chaud, on ne sait pas trop comment s’habiller. J’ai hâte de faire tomber tout ça. J’ai fait mon premier thé ce matin, mon premier petit déjeuner depuis le départ !"

Romain /  PURE-Best Western Hotels & Resorts