24 Novembre 2020 - 12h42 • 52945 vues

Partager

Article

Charlie Dalin, skipper d'Apivia, était à la vacation de 9h30 ce matin. 

" J’avance à environ 10 nœuds, parfois un peu plus, je tente de négocier la zone de vents faibles qui fond sur moi. C’est compliqué de ne pas se faire prendre dedans. Je suis constamment sur le pied de guerre pour grappiller chaque mètre qui pourra me faire sortir de là. Les fichiers sont moins précis que dans l’hémisphère Nord. Il y a pléthore de fichiers, mais les modèles ne sont pas bien réglés dans la zone que nous traversons. J’essaie de faire au mieux avec ce que j’ai, c’est un vrai casse-tête, mais c’est le jeu !


J’imaginais l’Atlantique Sud comme la zone la plus rapide du tour du monde, eh bien c’est raté ! Je pense que c’est un des plus gros dilemmes auxquels j’ai dû faire face depuis que je navigue. Je fais des routages, je regarde les bascules de vent et il y a aussi le feeling par rapport au vent dans le front. Je ne suis pas catégorique, je tente de prendre en compte tous les paramètres pour caler au mieux mes trajectoires.

Je suis content, on se tire bien la bourre avec Thomas (Ruyant) et les jours à venir vont être forts en manœuvres, en changements de voiles et en réflexions stratégiques face à la situation qui change très vite. On devrait retrouver des vents plus forts dans environ 48 heures, pour l’instant je m’adapte. 

L’avantage c’est que la vie à bord est plus simple, ça va me permettre de faire un tour de vérification pour m’assurer que tout est en marche avant d’attaquer les vents forts des mers du Sud. J’ai hâte de découvrir ça, c’est quelque chose que je ne connais pas, mais chaque chose en son temps. Pour l'instant je pense à bien gérer la navigation au jour le jour, à faire avancer le bateau correctement, à me reposer et à gérer la stratégie pour m'extirper de cette zone. Après ça, il sera grand temps de me projeter pour la suite !

La situation météo m’a fait passer beaucoup de temps devant l’ordinateur, plus qu’une personne à terre, je pense (rires). J’arrive quand même à faire des bonnes siestes, j’ai mis un peu de temps à trouver mon rythme, mais c’est bon maintenant. C’est important pour être en forme et lucide en toutes circonstances. "