18 Décembre 2020 - 11h10 • 14565 vues

Partager

Article

Isabelle Joschke grelotte à bord de MACSF ! Elle était en visio ce matin vendredi 18 décembre.

« J’empile les couches, j’ai très, très froid ! Il y a eu quelques moments où j’ai eu froid depuis que je suis dans le Sud, mais là, depuis le passage du front, vraiment je souffre ! Si je pouvais mettre plus de couches, je le ferais.

Là, je porte un collant mérinos et un collant polaire par-dessus. En haut, j’ai une première couche en mérinos, un pull hyper épais en cachemire, une primaloft, un blouson fourré en polaire, deux tours de coup, un bonnet cachemire et polaire.

Je ne peux pas mettre le chauffage, je suis en restriction d’énergie car mon hydrogénérateur est cassé. Ma seule source d’énergie, c’est le gasoil, donc je dois l’économiser.

Les conditions de navigation sont agréables, mais il y a de la brume. On se croirait en Bretagne, mais avec une température beaucoup moins élevée. Le bateau avance au vent de travers, ça avance tout cool, pas très vite. Ça permet de faire du rangement, des bricoles, de se poser un peu. Je fais une cure de sommeil. Je me rends compte qu’avec le froid, j’ai besoin de dormir plus, ce n’est pas pratique. J’ai l’impression que l’organisme a besoin de ça. Je mange plus, j’ai tout le temps faim. Un peu trop, il faut quand même que mon estomac puisse digérer tout ça. Je vois que ça joue si je n’ai pas assez mangé, je le sens vraiment.

Niveau nourriture, c’est franchement génial, je me régale ! C’est surprenant parce que ça fait bientôt six semaines qu’on est en mer et je ne me lasse pas une seconde de ce que j’ai embarqué. Je n’ai pas l’impression de manquer de quoi que ce soit, à part de salades et de trucs très frais. J’ai d'excellents plats déshydratés tout préparés. J’ai des fruits déshydratés, des céréales. J’ai emmené tout un tas de trucs pour faire des petits plats rapides. J'ai cuisiné un risotto et, là, je fais des crèmes dessert. Je m’amuse avec du lait de coco, ce genre de choses. Je trouve ça hyper bon et ça me donne l’impression d’être à la maison ! Mon petit plaisir quotidien, c’est les petits plats, comme en plus je ne peux pas lire, je ne peux pas faire grand-chose, même pas écouter de musique.

À propos de Romain qui mange des barres chocolatées

Je ne suis pas sûre que l’on ait les mêmes goûts avec Romain (Attanasio) ! Mais oui, je lui donnerais des petits cours avec plaisir (rires) !

Je vais faire mon entrée dans le Pacifique tout à l’heure. C’est un soulagement de quitter l’océan Indien qui a été assez ingrat, je trouve, en tout cas au début. Les points de passage sont vraiment importants, ça donne du rythme. L’entrée dans le Pacifique, c’est aussi l’arrivée à mi-chemin. C’est bizarre parce que à la fois je me dis « Waouh j’ai fait la moitié » et d’un autre côté, c’est plus « Waouh j’ai encore la même chose à faire » alors que c’est déjà énorme, c’est long, c’est tellement d’énergie. Et puis là, place aux Cinquantièmes, j’ai encore trois semaines à greloter ! Il y a de la joie, et en même temps, je me demande comment tout ça va se passer. »

Isabelle Joschke / MACSF