10 Janvier 2021 - 11h43 • 13342 vues

Partager

Article

L'objectif pour les cinq skippers du groupe de tête est de trouver la meilleure route vers l'alizé alors qu'isabelle Joschke essaye de sortir progressivement de la zone de vents forts dans laquelle elle se trouve.

Isabelle Joschke navigue actuellement dans le Nord d’une dépression très creuse avec 35 nœuds de vent et des rafales qui peuvent avoisiner les 50 nœuds. La mer est très grosse avec des vagues de plus de 6 mètres. Sachant qu’elle ne peut plus naviguer au près avec ses problèmes de quille, l’objectif est de se dégager progressivement vers le Nord de cette zone en bâbord amures. Les conditions devraient commencer à s’améliorer doucement dès dimanche après-midi mais il faudra attendre la nuit de lundi à mardi et le passage du 40ème Sud pour retrouver des conditions vraiment maniables.

En tête de la course, Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) a bien réussi à sortir des griffes de l’anticyclone. Il navigue maintenant dans un vent d’Est à Sud-Est d’une quinzaine de nœuds, ce qui devrait lui permettre de reprendre quelques milles à ses poursuivants avant de buter sur une nouvelle zone de molle la nuit prochaine. Ce n’est que dans la nuit de lundi à mardi qu’il trouvera l’alizé, bien faible au début.

Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut) naviguaient en milieu de journée en bordure de l’anticyclone. Ils devraient empanner dans la journée avec la bascule progressive au Sud-Est. 

Damien Seguin (Groupe Apicil) et Louis Burton (Bureau Vallée 2) sont un peu plus à l’Est, dans un bon couloir de vent qui leur permet de recoller au trio de tête. 

L’objectif pour les cinq leaders est de trouver les meilleures transitions entre les petits systèmes météo tout en évitant les zones de calmes pour trouver les alizés le plus rapidement possible.

Derrière, le Pacifique est plus calme en cette journée de dimanche. Une dépression devrait toucher le groupe d’Alexia Barrier lundi. La navigatrice fait actuellement route à l’Est-Nord-Est pour éviter le plus fort. Le skipper finlandais Ari Huusela avait déjà pris de la marge en suivant une route très Nord. 

 Great Circle / Christian Dumard