12 Janvier 2021 - 09h02 • 6627 vues

Partager

Article

Message reçu de Didac Costa (One Planet One Ocean ) dans la nuit. 

" Je continue de me rapprocher du cap Horn en naviguant dans la dépression. Jusqu'au dernier moment, je vais avoir des vents forts et une grosse mer. Les fronts et les dépressions se suivent à grande vitesse et entre ces systèmes, seulement quelques heures au cours desquelles le vent ne descend même pas en-dessous de 20 nœuds. J'ai perdu le compte des jours ou des semaines où j'ai navigué sous des rafales de vent, dans l'humidité et le froid. Je me souviens être arrivé très fatigué au cap Horn en 2016, mais là les conditions de vent et de mer de cette édition ont été beaucoup plus exigeantes.

Maintenant je navigue dans un vent d'environ 35 nœuds, très irrégulier. La mer est très peu manœuvrable, avec des vagues très verticales qui font qu'il est très difficile pour le bateau d'être bien équilibré. J'arrive à naviguer à 12/14 nœuds de vitesse en moyenne avec des pointe à 25 nœuds dans les surfs. Dans d'autres circonstances, je pourrais avancer plus vite, mais là c'est difficile à cause de la mer courte. Dans quelques heures, il faudra redescendre un peu et j'espère faire mon dernier empannage dans le Pacifique. Un nouveau front se rapprochera par l'Ouest et j'espère que je serai déjà protégé par la terre.  

Je ne sais pas si je pourrai voir le cap Horn cette fois-ci : au moins j'aurai l'impression que la mer se calme, et ça sera déjà un changement considérable. " 

Didac Costa / One Planet One Ocean