13 Janvier 2021 - 09h20 • 8868 vues

Partager

Article

Joint ce matin à 5h, la skipper de TSE - 4myplanet affronte depuis 48h une dépression qui devrait l'accompagner pendant 24h encore. Alexia Barrier prend son mal en patience et se satisfait du bon comportement de son bateau, Le Pingouin construit pour Catherine Chabaud en 1998 ! 

« Cela fait à peu près 48 heures qu’on a attaqué cette dépression. J’ai vu dans un premier temps le baromètre descendre très vite. Je me suis dit qu’il était temps d’ariser les voiles. J’ai rapidement mis le tourmentin et pris quatre ris, s’en est suivi des risées à 40 nœuds.

Le vent varie entre 25 et 40 nœuds et je fais plutôt route au Nord pour contourner la zone des glaces et potentiellement des icebergs qui seraient remontés au-delà de la zone des glaces. J’empannerai ensuite quand le vent sera tombé. Parfois, je suis sous-toilé mais cela me permet de ne pas manœuvrer dans la baston.

Je sors de temps en temps pour voir si tout va bien, s’il n’y a pas un bout ou un morceau de voile qui se fait la malle. Je dors dans un pouf en ciré quand c’est musclé et quand il y a une phase plus cool, je vais dans la bannette. C’est assez long encore car il y a encore 24h de vent assez fort avant d’empanner et d’aller vers le « famous one », le cap Horn.

Mon bateau se comporte très bien, le pilote aussi, je prends les choses du bon côté et de toutes façons, j’y suis et ça va bien finir par passer ! »

 

Alexia Barrier / TSE-4myplanet