21 Janvier 2021 - 07h24 • 684 vues

Partager

Article

Tout va bien à bord, les conditions deviennent de plus en plus maniables à mesure que nous nous approchons de l'anticyclone. Je suis de retour sous grand-voile et J2. Je suis toujours un peu trop au vent pour mettre un code zéro. Je suis un peu lent, 14,5 nœuds, j'espérais être plus rapide. Je vais voir si je peux faire quelque chose pour y remédier.

Je me sens bien, c’est bon pour le moral d'être deuxième sur la cartographie, même si en ce moment, cela ne veut pas dire grand-chose. La semaine qui arrive sera la plus incroyable du Vendée Globe et de tous les Vendée Globe. Les six ou sept bateaux de devant peuvent être proches les uns des autres et Jean Le Cam aussi. Les bonus de temps vont entrer en jeu. Cela pourrait être à la fois positif et négatif. Je n'ai pas de place acquise sur le podium, c'est bien sûr mon rêve et mon objectif, mais tout sera très serré. Il y a beaucoup à jouer. Ce sera une semaine difficile, mais j'ai vraiment hâte d'y être.

Boris Herrmann / Seaexplorer - Yacht Club de Monaco