22 Janvier 2021 - 07h29 • 15638 vues

Partager

Article

Le skipper de Time for Oceans est revenu très fort ces dernières heures sur Pip Hare et profite de l’arrêt-buffet dans l’anticyclone de Sainte-Hélène, d’Arnaud Boissières et d’Alan Roura. Mais une voie d’eau a quelque peu modifié son programme…

« Je connais ce coin, du côté du Cabo Frio : j’ai eu l’occasion de naviguer par là en Class40. Et j’ai réussi à me décaler dans l’Est ! Je suis super content même si j’ai eu douze heures de pétole… Ma trajectoire est intéressante et courte car je suis revenu sur Pip (Hare), Arnaud (Boissières) et Alan (Roura) sont plantés dans l’anticyclone et j’ai pu faire le break face à Didac (Costa). Et là, je navigue dans des conditions très sympas.

Petit bémol qui vient « polluer » cet état des lieux : j’ai eu une voie d’eau par un puits de foils. J’ai dû pomper plus de 2 mètres cubes de flotte ! C’est la trappe de visite du foil bâbord qui a explosée, celle de tribord m’avait déjà fait des misères dans l’océan Indien… C’est sous contrôle maintenant !

Je suis dans une zone de transition mais ça commence à basculer vers l’Est : les alizés ne sont pas loin. Hier, en quelques minutes j’ai changé de masse d’air ! J’étais dans une atmosphère plutôt tempérée et d’un seul coup, il y a eu une bouffée d’air tropical qui est venue la remplacer… C’était saisissant ! Et comme j’arrive à me faufiler comme une anguille entre des bulles sans vent, tout va bien à bord. Cap au 20°, route parallèle à la côte brésilienne… »

Stéphane Le Diraison / Time for Oceans