08 Février 2021 - 16h21 • 8284 vues

Partager

Article

Didac Costa (One Planet One Ocean, 20e) - qui navigue actuellement à 1 300 milles de l'arrivée - était à la vacation de ce lundi 8 février.

"C’est paisible. Je vais un peu plus lentement pour laisser passer un front qui vient de l'ouest, d’autant que je n’ai personne à rattraper. Dans la journée et ce soir ça devrait accélérer un peu et me permettre de me rapprocher encore un peu plus des Sables d’Olonne. Actuellement, j’ai 20 à 25 nœuds de vent et la mer monte peu à peu. À part ça, j’ai du soleil, il fait beau. Je ne n'en ai plus pour longtemps, moins d’une semaine. Evidemment, je ressens la fatigue. J’ai très envie d’y être ! Le bateau va bien. Hier j’ai fait un check, il a un petit impact sur le safran bâbord que je n'avais pas vu, mais ce dernier semble bien fonctionner, il ne vibre pas ou quoi que ce soit. 

Mon équipe m’envoie des messages de soutien qu’elle reçoit sur les réseaux sociaux. Les gens me disent : “Tu y es !” mais ce n’est pas vrai, parce qu’il me reste encore pas mal de jours. Mais sur l’ensemble de la course, c’est vrai que cela ne représente pas grand-chose. J’ai vraiment envie d’arriver. J’ai hâte de vivre une journée sans devoir penser aux voiles, à la stratégie ou au bateau. Pouvoir déconnecter pendant une journée entière. J’ai envie de ça ! J’ai aussi hâte de retrouver ma famille et mes amis.

J’ai des problèmes d’aérien depuis le milieu de l’océan indien. Le problème, c’est que le pilote automatique marche avec le vent, alors je dois faire très attention."

Didac Costa / One Planet One Ocean