25 Décembre 2012 - 06h55 • 2046 vues

Partager

Article

2,5 milles d'avance sur François Gabart (MACIF) ! Voilà le Noël d'Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) en cette matinée du 25 décembre. Un cadeau provisoire sans doute tant les deux hommes s'échangent la place de leader depuis le début de la course. Hormis Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) en route vers la Nouvelle-Zélande, l'ensemble de la flotte va passer la journée dans des conditions ventées et maniables, propices à la vitesse !

Même si l'heure n'est sûrement pas à la célébration de Noël à bord de Banque Populaire, Armel Le Cléac'h a trouvé un beau cadeau dans ses bottes de marin ce matin. Une nouvelle place de leader, acquise à la faveur d'une nuit sensiblement plus rapide que son inséparable partenaire de jeu planétaire François Gabart (MACIF). Avec près de deux nœuds de différence entre les deux derniers classements (20 h hier soir et 5 h ce matin), le skipper de Banque Populaire a parcouru 155 milles dans la nuit, à 17,3 nœuds de moyenne contre 15,6 pour François Gabart. Il est actuellement en train de franchir l'extrémité ouest de la porte Ouest Pacifique, à 2860 milles du cap Horn. Bien calés dans un flux de 25 nœuds de sud-ouest stable, ils vont passer les prochaines 36 h à chercher la vitesse sur le même bord. A noter que l'écart latéral entre les deux jeunes hommes, de 20 milles hier, s'est réduit comme peau de chagrin à 4 milles ce matin...

 

Retour de Dick

 

Derrière, ça déboule pour Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) qui affiche une fois encore la plus belle progression des dernières 24 h avec 423 milles. Au pied de son sapin, plus de 50 milles gagnés cette nuit sur les premiers et une journée de bons surfs à venir dans une houle de 5 à 6 mètres. Le vent de sud-ouest de 25 nœuds qui pousse Virbac Paprec 3 devrait se maintenir toute la journée et l'emmener rapidement vers la porte Ouest Pacifique, distante de 466 milles au classement de 5 h, soit une grosse journée de retard sur les leaders seulement... Même progression rapide pour Alex Thomson (Hugo Boss), installé dans un bon flux d'ouest de 25 nœuds. A minuit pile, il s'est vu offrir le passage de la porte de Nouvelle-Zélande et va profiter toute la journée d'un angle idéal pour continuer sa course exemplaire à vive allure, désormais libéré de la pression de Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat).

 

Stamm vers la Nouvelle-Zélande

 

Le père Noël n'a semble-t-il pas croisé sur sa route le skipper helvétique, qui doit impérativement réparer ses fixations d'hydrogénérateurs avant d'attaquer la longue traversée du Pacifique. Obligé de quitter son abri de Sandy Bay au nord-est des îles Auckland, insuffisamment protégé dans les conditions météorologiques exécrables rencontrées, Bernard Stamm se dirige actuellement vers le port de Dunedin, dans le sud de la Nouvelle-Zélande. Progressant à 12 nœuds au près dans un vent de nord-ouest de 30 nœuds et une houle de 3 mètres, il devrait rejoindre sa nouvelle destination, distante de 170 milles, dans une quinzaine d'heures.

 

Le Cam bientôt cinquième

 

Cette fortune de mer fait les affaires de Jean Le Cam (SynerCiel) qui va gagner une place ce matin. A 35 milles seulement de la longitude de Bernard Stamm au classement de 5 h, il navigue depuis hier dans un bon flux de 30 nœuds de nord-ouest. Le passage du vent à l'ouest va bientôt l'obliger à empanner. Si l'échappée au sortir de l'Indien a permis à Jean Le Cam de bien faire le break, les écarts avec le groupe des tontons chasseurs se sont stabilisés. 464 milles de retard pour Mike Golding (Gamesa), 491 pour Dominique Wavre (Mirabaud)...le duo anglo-helvète s'accroche bien dans la traîne de la dépression qui pousse Jean Le Cam, avec une mention spéciale pour le skipper de Mirabaud qui est bien revenu sur Mike Golding depuis hier. Ils bénéficient actuellement d'un bon 25 nœuds de sud-ouest qui va tourner à l'ouest-sud-ouest et se maintenir en force toute la journée. Belle progression à venir également pour Javier Sanso (Acciona 100 % EcoPowered) qui, à 220 milles de Dominique Wavre va bénéficier d'un vent de sud-ouest de 25 nœuds toute la journée.

 

Vents consistants à l'arrière

 

A près de 3000 milles des leaders, Arnaud Boissières (Akena Vérandas) a passé la porte est Australie dans la nuit (3 h 05). A près de 15 nœuds de moyenne ces dernières 24 h, il se prépare à empanner en soirée avec l'arrivée de la dépression qui a déjà rattrapé Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets), 490 milles dans son sillage et également auteur d'une belle progression dans la nuit (159 milles parcourues depuis le classement de 20 h à 17,4 nœuds de moyenne). A 3827 milles des leaders, Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur) passe actuellement le cap Leeuwin dans un bon 25 nœuds de nord-ouest qui va progressivement forcir en basculant au sud-ouest, l'obligeant à empanner prochainement. A 300 milles de la porte Ouest Australie, Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) n'en finit pas de prendre du plaisir à surfer dans un flux de nord-ouest de 35 nœuds et une houle avoisinant les 6 mètres !

 

Le top 5 au classement de 5 heures (4h UTC)

 

1- Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) à 9844,3 milles de l'arrivée

2- François Gabart (MACIF) à 2,5 milles

3- Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) à 466,0 milles

4- Alex Thomson (Hugo Boss) à 932,0 milles

5- Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) à 1756,1 milles

 

Christophe Favreau