L'actualité en bref

Kojiro Shiraishi officiellement inscrit

Kojiro Shiraishi officiellement inscrit
© Kojiro Shiraishi / Imoca

Le skipper de DMG MORI, en bouclant le parcours de la Vendée Arctique Les Sables d’Olonne, a validé sa qualification pour le Vendée Globe. Il a pu ainsi déposer son dossier d’inscription complet (administration, renseignement médicaux, etc.) qui vient d’être entériné par la direction de course. Pour la deuxième fois, le marin du Soleil Levant sera au départ avec l’objectif affirmé d’être le premier concurrent asiatique à boucler le Vendée Globe. Kojiro dispose pour cette édition 2020 d’un plan VPLP flambant neuf… De quoi lui permettre d’aller briguer les places d’honneur et contribuer à la notoriété grandissante du Vendée Globe au Japon.

Sébastien Simon : une nouvelle paire de foils pour le Vendée Globe

Sébastien Simon : une nouvelle paire de foils pour le Vendée Globe
© Yann Riou - Polaryse / Arkéa-Paprec

C’est l’art des sportifs de haut niveau de savoir rebondir. Après avoir encaissé le bris de son foil dans la Vendée Arctique Les Sables d’Olonne, Sébastien Simon n’a pas tardé à prendre le taureau par les cornes. « J’ai tout d’abord été immédiatement soutenu par mes partenaires, ce qui m’a libéré d’un poids évident. Ensuite, dès mon abandon sur la course, nous avons envisagé ce qu’il fallait faire pour être prêts au départ du Vendée Globe. » Premier constat : une expertise indépendante se devait d’être menée à bien pour comprendre la casse. « On a fait appel à un des experts les plus réputés dans le milieu et qui n’est lié à aucune des éventuelles parties en cause. L’idée est d’essayer de comprendre ce qu’il s’est passé, même si je doute que nous aurons les réponses avant le départ du Vendée Globe. »

Des foils renforcés, une forme conservée
Dans le même temps, l’équipe d’Arkéa Paprec décidait de mettre en chantier deux nouveaux foils auprès du chantier Persico. Les calculs de structure ont été confiés au cabinet néo-zélandais Pure, une des références en la matière. « Les foils seront renforcés, mais nous restons sur une forme en C. Cela va nous permettre de continuer de naviguer en entraînement avant le Vendée Globe puisque nous disposons d’un foil intact et d’un foil de remplacement. » Reste que les délais vont être particulièrement serrés. « Les nouveaux appendices devraient être livrés juste avant que le bateau ne soit amarré à Port Olona, quelques semaines avant le départ du Vendée Globe. » Bien évidemment, c’est loin d’être une situation idéale pour le jeune navigateur sablais qui avait programmé sa préparation pour se présenter au départ de la course dans la peau d’un potentiel vainqueur. « Cette préparation tronquée me relègue dans le peloton des outsiders. Mais il ne faut jurer de rien. En 2016, il était arrivé une mésaventure du même ordre à Armel Le Cléac’h. Cela ne l’a pas empêché de remporter l’épreuve. »

Nicolas Troussel rejoint la liste des inscrits

Après avoir récemment accompli son parcours de qualification (2000 milles en solitaire), le skipper de Corum l'Epargne est officiellement inscrit pour le prochain Vendée Globe, après avoir satisfait à toutes les obligations administratives et médicales. S'il n'a pas participé à la Vendée - Arctique - Les Sables d'Olonne, Nicolas s'entraîne sans relâche avec un objectif affiché : faire partie des prétendants à un podium sur le Vendée Globe 2020.

Pip Hare est inscrite

Pip Hare est inscrite
© DR

Après avoir récemment signé avec son partenaire titre Medallia, la navigatrice britannique Pip Hare vient de remplir toutes les formalités pour valider son dossier d’inscription au Vendée Globe. Le 8 novembre prochain, elle sera donc au départ des Sables d’Olonne pour son premier tour du monde en solitaire à bord de son IMOCA génération 2000 (ex Superbigou).

Armel Tripon fait route sur la Bretagne

Coup dur pour le skipper de L'Occitane : une fissure est apparue dans la coque à l'arrière de la réparation effectuée pour pouvoir être au départ de la Vendée-Arctique-Les Sables d'Olonne. Le navigateur nantais a fait le choix de la prudence après en avoir discuté avec le directeur de course Jacques Caraës. Il devra mettre en place des modalités inédites pour pouvoir se qualifier pour le Vendée Globe. Le compte à rebours est commencé.

Abandon de Damien Seguin (Groupe Apicil) dans la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne

Après avoir averti son équipe technique hier à 18h00 que son support d’alternateur avait cassé, empêchant ainsi de recharger totalement les batteries, Damien Seguin a rallié Port-La-Forêt ce jour en fin de matinée. Un diagnostic des dégâts à bord a rapidement été établi. Le skipper de Groupe APICIL, déjà qualifié pour le Vendée Globe, a pris la décision d’abandonner la Vendée-Arctique-Les Sables d'Olonne pour laisser le temps à son l’équipe de réparer la pièce endommagée.

« Malheureusement, ce début de course a été un peu écourté mais c’est toujours riche d’enseignements de prendre un départ avec d’autres bateaux et de pouvoir s’étalonner sur quelques milles. Il y a plein de choses positives à en retirer. Le bateau va bien. Je me sentais bien à bord » expliquait le skipper à son arrivée à Port-La-Forêt en fin de matinée. L’équipe de Groupe APICIL est déjà au travail pour permettre au solitaire de reprendre la mer rapidement, dans le but de finaliser sa préparation au tour du monde dont il prendra le départ le 8 novembre prochain.   

Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne : abandon de Sébastien Simon

Le skipper d’Arkéa-Paprec a annoncé ce matin son abandon de la course après la casse de son foil tribord. « Il y a quelques dégâts sur la coque dont une petite voie d’eau. Continuer la course nous ferait perdre 15 jours sur le chantier qui s’annonce… »

Pour Sébastien Simon, cet abandon retarde sa qualification pour le Vendée Globe, puisque le navigateur sablais devra effectuer en remplacement un parcours complémentaire de 2000 milles en solitaire pour obtenir son sésame pour le tour du monde.

Un partenaire titre pour Pip Hare !

Excellente nouvelle pour Pip Hare qui vient de décrocher un sponsor-titre. Jusque-là en fonds propres – son bateau portait son nom – la navigatrice britannique va pouvoir trouver un nouveau souffle dans sa dernière ligne droite vers le départ du tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance.

Medallia, n°1 en gestion de l’expérience, rejoint Pip dans son aventure et donne son nom au 60 pieds IMOCA basé à Poole, en Angleterre.

" Durant mes 28 années de carrière, je me suis attachée à casser les codes de ce milieu. Il y a plus d’hommes qui ont marché sur la lune que de femmes qui ont terminé le Vendée Globe. Et ça, ça me motive, explique Pip Hare. Ça n’a pas été simple d’en arriver là, et je suis transcendée par l’arrivée d’un partenaire comme Medallia. C’est le rêve de toute une vie qui est sur le point de se concrétiser ”. Medallia permettra à Pip Hare d’effectuer les dernières modifications sur son bateau avant novembre et d’agrandir son équipe, pour gagner du temps et se concentrer sur le challenge sportif.

“Medallia a dans son ADN l’entraide, avec nos clients ou nos partenaires, pour faire de grandes choses. Je crois que ces valeurs font de nous le partenaire idéal pour Pip,  analyse Leslie Stretch, PDG de Medallia. Son talent, son ambition et sa détermination à faire tomber les barrières nous inspirent, et c’est pour ça que nous sommes fiers de travailler ensemble. Et encore plus de l’accompagner sur ce qui est une des courses les plus dures au monde, le Vendée Globe. ”

Maxime Sorel inscrit !

Il est le 20e skipper à être officiellement inscrit pour le Vendée Globe 2020. Maxime Sorel qui fêtera ses 34 ans cet été, a rempli toutes les formalités sportives et administratives pour pouvoir se présenter au départ de son tout premier Vendée Globe, le 8 novembre prochain, à bord de V and B – Mayenne.
Dans 48 heures, il sera également en course aux côtés de 19 autres concurrents, au départ de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne.

Coup dur pour Armel Tripon

Coup dur pour Armel Tripon

Alors qu’il bouclait sa qualification en vue de la Vendée – Arctique – Les Sables d’Olonne, le skipper de L’Occitane en Provence  a heurté violemment un OFNI provoquant d’importants dégâts sur l’avant de la carène et le safran tribord.
C’est un coup d’arrêt dans la montée en puissance du navigateur nantais dont le plan Manuard semblait donner toute satisfaction. L’objectif est maintenant de réparer. En accord avec le président du groupe L’Occitane, Armel Tripon a pris la décision de sortir le bateau de l’eau et d’attaquer immédiatement les travaux nécessaires pour pouvoir prendre le départ de la Vendée – Arctique – Les Sables d’Olonne le 4 juillet. La course contre la montre est lancée.

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016