L'actualité en bref

Alex Thomson, décoré de l'Ordre national du Mérite

Alex Thomson, décoré de l'Ordre national du Mérite

C'est dans les locaux de l'ambassade de France, à Kesington Palace à Londres, que le skipper britannique a été décoré par Monsieur Jean-Pierre Jouyet, en reconnaissance de ses vingt années de carrière au service de la cause du sport.

Alex en recevant sa médialle a simplement déclaré : "Je suis honoré de recevoir cette médaile de la part de l'ambassade de France. la France tient une place particulière dans mon coeur. J'ai toujours été accueilli chaleureusement par le public français qui manifeste une vraie passion pour ce sport. Je tiens à remercier l'ambassadeur de cette reconnaissance , aussi bien que ma famille, mes amis, mon équipe qui me soutiennent à chaque étape de ma carrière..."

Jean-Pierre Jouyet insistait quant à lui  sur la caractère symbolique de cette médaille : "Alex Thomson, en plus d'être un grand champion, est un véritable gentleman et un exemple pour les jeunes générations, portant les valeurs du courage, du travail et de l'humilité..."

La grande famille du Vendée Globe endeuillée

La grande famille du Vendée Globe endeuillée

Ce vendredi matin, dans les rafales de la tempête Miguel qui essuie les côtes atlantiques, trois sauveteurs de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) des Sables d’Olonne sont décédés alors qu’ils secouraient, en pleine tempête, un bateau de pêche dont on est toujours sans nouvelles. Quatre autres équipiers sont parvenus à rejoindre la côte à la nage.

Le Vendée Globe présente ses plus sincères condoléances aux proches des victimes et s’associe à la douleur de la grande famille des bénévoles de la SNSM qui, chaque jour de l’année, veillent à la sécurité des plaisanciers et des coureurs au large avec un courage sans faille.

Armen Race : Initiatives Cœur au bout de la pétole

Ils étaient sept IMOCA à prendre le départ de l’Armen Race, un aller-retour entre La Trinité sur Mer et la bouée Occidentale de Sein, à l’extrémité de la chaussée du même nom. Au final, c’est Sam Davies et son équipage qui l’emportent devant Damien Seguin (Groupe Apicil) et Romain Attanasio (Pure). La course s’est disputée dans des conditions très légères et il a fallu à tous les équipages beaucoup de patience pour venir à bout des calmes qui ont émaillé le parcours.

 

 

Simon, la toute première fois

Simon, la toute première fois
© Yann Riou - Polaryse / Arkéa-Paprec

Pour la première fois de sa jeune et prometteuse carrière, Sébastien Simon (Arkéa-Paprec) remporte une course Imoca en solitaire. En franchissant la ligne d'arrivée de la Bermudes 1000 Race après 7 jours 17 heures et 34 minutes de course, le Vendéen a pris le meilleur sur Yannick Bestaven (Maître-CoQ), qui concède 3h13 au vainqueur et sur Giancarlo Pedote (Prysmian Group), en retard de 2 minutes 25 sur le deuxième. Déjà sélectionné pour le Vendée Globe 2020-2021 puisque futur skipper d'un bateau neuf, Sébastien Simon s'est imposé à Brest grâce à l'Imoca60 PRB que Vincent Riou prépare aux petits oignons depuis sa mise à l'eau en 2010, repeint en rouge et noir pour permettre à son protégé de peaufiner ses armes en Imoca. 
La Bermudes 1000 Race proposait un parcours de 2000 milles. Non qualificative pour le Vendée Globe, elle permettait cependant aux skippers postulants ou candidats au Vendée Globe de cumuler des milles en vue de la sélection au Vendée Globe.

De jolis cadeaux pour Seb' Simon

Une première victoire en IMOCA lors du Grand Prix Guyader avec Arkéa-Paprec (ex-PRB)  - en attendant son bateau neuf -, et le statut de candidat officiel au Vendée Globe 2020… Voici un beau lundi pour le skipper sablais, 29 ans aujourd'hui. Bon anniversaire, Sébastien Simon ! 

Arnaud Boissières en live !

Arnaud Boissières sera en live sur notre page Facebook le mardi 09 avril à 18h30 depuis Les Sables d'Olonne.
Au programme : Ses expériences sur les précédentes éditions du Vendée Globe, sa candidature à l'édition 2020 et bien plus encore !
Venez poser vos questions par ici : https://www.facebook.com/VendeeGlobe/

Transat Jacques Vabre : trois nouveaux tandems déclarés

Transat Jacques Vabre : trois nouveaux tandems déclarés

Honneur aux dames : Alexia Barrier (4myplanet) embarquera la navigatrice irlandaise Joan Mulloy à ses côtés pour la prochaine Transat Jacques Vabre. Un tandem exclusivement féminin pour démontrer s’il en était encore besoin que les femmes ont toute leur place en course au large.

Le navigateur suisse Alan Roura (La Fabrique) a, quant à lui, fait le choix de l’expérience en demandant à Sébastien Audigane de venir l’épauler. Fort de son expérience autour du monde sur différents supports, du multicoque chasseur de records aux IMOCA de la Barcelona World Race, Sébastien Audigane est aussi un barreur hors pair et un metteur au point des plus pointus. Une corde de plus à l’arc d’Alan dans la perspective du prochain Vendée Globe.

En attendant de pouvoir disposer de sa monture toute neuve, Nicolas Troussel (Corum) a lui aussi privilégié l’expérience puisqu’il naviguera sur le bateau de Jean Le Cam en sa compagnie. Là aussi, les deux compères auront de nombreux points de convergence : trois victoires dans la Solitaire du Figaro pour Jean contre deux pour Nicolas, un même goût pour les trajectoires audacieuses et le même désir de perfection dès lors qu’il s’agit de préparer sa machine.

Giancarlo Pedote à l’assaut du Vendée Globe

Giancarlo Pedote à l’assaut du Vendée Globe
© François VAN MALLEGHEM / GIAN CARLO PEDOTE RACING

Certaines fidélités ne se démentent pas. Le groupe Prysmian qui accompagne le navigateur italien Giancarlo Pedote depuis 2007 sur les différents circuits auxquels il a participé, a choisi de le suivre pour sa plus grande aventure maritime, le Vendée Globe 2020. Installé à Lorient depuis plusieurs années, Giancarlo est loin d’être un inconnu dans le monde de la course au large : après plusieurs années sur le circuit Figaro, il a tâté avec succès du Mini (Deuxième de la Mini-Transat 2013, Champion de France 2013 et 2014) avant de se lancer sur le circuit des Class40 et de faire quelques incursions dans le monde des Multi50, avec notamment une victoire en 2015 sur la Transat Jacques Vabre aux côtés d’Erwan Le Roux.

Giancarlo est le cinquième navigateur italien à tenter l’aventure du Vendée Globe après Vittorio Malingri, Simone Bianchetti, Pasquale Di Gregorio et Alessandro Di Benedetto. Le partenariat entre Giancarlo Pedote et Prysmian Group sera aussi l’occasion de mettre en avant l’ONG Electriciens Sans Frontières qui œuvre à favoriser l’accès à l’énergie de populations démunies. « Pouvoir participer à un projet aussi ambitieux avec une entreprise que j'ai vu naître et se développer autant me remplit de joie et me donne l’impression de faire partie d’un grand ensemble. »

Transat Jacques Vabre, les duos s’affichent

Après Sam Davies et Paul Meilhat, d’autres tandems annoncent la couleur. Manu Cousin (Groupe Setin) a choisi un expert du circuit Figaro en la personne de Gildas Morvan. Quadruple Champion de France de course au large, Gildas a déjà eu l’occasion de naviguer en IMOCA aux côtés de Roland Jourdain et de Jean Le Cam. Leur objectif : figurer aux avant-postes des non-foilers et titiller quelques foilers par extension.

Jérémie Beyou (Charal) embarquera quant à lui, un de ses grands complices, le Marseillais Christopher Pratt qui travaille actuellement comme performer au sein du team. Cette sera l’occasion de franchir un nouveau cap dans la connaissance du dernier-né du cabinet VPLP.

Isabelle Joschke (MACSF) a choisi, quant à elle, de s’attacher les services de Morgan Lagravière pour prendre en main son monocoque version 2.0 après un chantier d’hiver conséquent qui aura vu le plan Verdier-VPLP s’équiper de foils spécialement dessinés pour le bateau.

Un premier tandem pour la Transat Jacques Vabre

Un premier tandem pour la Transat Jacques Vabre
© Initiatives-Coeur

Et quel tandem ! Puisque Sam Davies vient d’annoncer que c’est Paul Meilhat, le vainqueur de la Route du Rhum 2018, qui l’accompagnera à bord d’Initiatives Cœur entre Le Havre et Salvador de Bahia. Une machine performante qui n’aura pas à souffrir des indispensables détails de mise au point d’un bateau neuf, un tandem qui ne lâchera rien et qui va disposer de longues heures d’entraînement, il faudra compter avec le premier équipage à se déclarer pour la grande classique de l’automne 2019. Comme l’avouait Sam Davies elle-même, à propos de Paul : « Je suis presque soulagée de ne pas le savoir sur une embarcation concurrente (rires !). »

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016