L'actualité en bref

Transat Jacques Vabre : douze nouveaux qualifiés

À l’issue de la Transat Jacques Vabre, plusieurs concurrents ont profité du convoyage retour pour effectuer les 2000 milles indispensables pour valider leur qualification. Le règlement prévoit en effet qu’une transatlantique en double doit être complétée par ce parcours en solitaire.

Ainsi Jérémie Beyou (Charal), Charlie Dalin (APIVIA), Clarisse Crémer (Banque Populaire), Kevin Escoffier (PRB), Thomas Ruyant (Advens for Cybersecurity) et Benjamin Dutreux (Water Family) ont pu, lors du convoyage retour effectué en solitaire, valider leur qualification.

D’autres candidats, forts des milles engrangés lors de la Bermudes 1000 Race ont validé leur ticket en terminant la Transat Jacques Vabre. Sont ainsi qualifiés : Maxime Sorel (V and B – Mayenne), Pip Hare (Pip Hare Ocean Racing), Miranda Merron (Campagne de France), Giancarlo Pedote (Prysmian Group), Yannick Bestaven (Maître CoQ) et Samantha Davies (Initiatives Cœur).

Pas de Vendée Globe 2020 pour Yann Eliès

Yann Eliès a décidé de renoncer à être au départ du Vendée Globe 2020. Les délais de construction d’un nouveau bateau auraient supposé de pouvoir entamer les travaux dès le début du mois de novembre. Cela n’a malheureusement pas été possible.


Aujourd’hui les délais pour être prêt au 1er juillet, date limite de qualification du bateau ne semblent plus tenables. Après avoir follement espéré pouvoir être de l’aventure, le navigateur briochin a choisi la voie de la sagesse, non sans une véritable frustration. « On avait tablé sur un délai de huit mois, ce qui était déjà un petit exploit technique. Mais nous sommes dans la première semaine de décembre et la construction n’a pas démarré. Ce serait totalement déraisonnable de se lancer dans une telle aventure. » En attendant, Yann va se concentrer sur d’autres projets , mais son objectif est clair : il fera tout pour être présent au départ du Vendée Globe 2024.

Clément Giraud met son Vendée Globe entre parenthèses

 

Clément Giraud dont l’IMOCA Fortil avait subi un incendie accidentel quelques jours avant le départ de la Transat Jacques Vabre est contraint de mettre un terme à son projet Vendée Globe sous sa forme actuelle. Les réparations de son bateau sont très importantes et son sponsor titre a préféré se désengager.


C’est un coup dur pour le navigateur méditerranéen qui, jusque-là, n’avait pas démérité.« Bien que terriblement déçu et peiné pour mon équipe et moi-même, je respecte la décision de mon partenaire. Nous avons fait de belles choses depuis l'acquisition du bateau, il y a huit mois. Deux courses en solitaires (les 900 Nautiques de Saint-Tropez, la Bermudes 1000 Race), le Grand Prix Guyader, 12.000 milles parcourus entre Toulon, Brest et Le Havre, des dizaines d'associations et d'écoles engagées à nos côtés. »

Pour Clément Giraud, soit il trouve un nouveau partenaire qui décide d’entamer les travaux de rénovation de son IMOCA, soit il décide de s’engager sur un autre bateau et demandera une dérogation à la direction de course pour pouvoir être au départ du Vendée Globe. Mais le navigateur sait que ce ne sera possible que si moins de 34 concurrents sont encore en lice pour prendre le départ, la règle stipulant que les épreuves servant à valider l’admission doivent se faire sur le bateau inscrit au 1er novembre. Autant dire que le chemin est semé d’embuches. Mais Clément Giraud a déjà prouvé qu’il était capable de remuer des montagnes pour faire aboutir ses rêves…

 

Armel Tripon parie sur le scow

Armel Tripon parie sur le scow
© Pierre Bouras / L'Occitane

Le skipper de l’Occitane a dévoilé son nouveau bateau en vue du prochain Vendée Globe.

A Nantes dans les locaux du chantier ©Black Pepper, le nouveau plan Manuard détonne par rapport aux autres unités de dernière génération. En misant sur un voilier à l’étrave ronde, l’équipe sort des sentiers battus.


Le moins que l’on puisse dire, c’est que le nouveau plan Manuard tranche par rapport aux derniers IMOCA mis à l’eau. En pariant sur le concept du scow, ces voiliers à l’étrave volumineuse, Sam Manuard et Armel Tripon ont fait le pari d’un bateau plus confortable et capable de tenir des moyennes imposantes facilement. Retrouvez la semaine prochaine sur le site du Vendée Globe, une interview complète du skipper de l’Occitane qui explique ses choix.

Convoyage retour de la Transat Jacques Vabre : le solitaire plébiscité

Après la Transat Jacques Vabre, place maintenant aux navigations en solitaire. Plusieurs marins vont profiter de ce convoyage retour entre Salvador de Bahia et leur port d’attache pour se tester en solitaire.


C’est aussi l’opportunité de valider les 2000 milles en solitaire indispensables pour les marins qui n’ont eu que la Transat Jacques Vabre pour se qualifier. Gagner de l’expérience et valider, du même coup, sa qualification pour le Vendée Globe : le jeu en vaut la chandelle.

 

Sont ainsi partis en solitaire : Clarisse Crémer (Banque Populaire X), Charlie Dali (Apivia), Thomas Ruyant (Advens for Cybersecurity) et Kevin Escoffier (PRB). Fabrice Amedeo (Art et Fenêtres) n’a pas besoin de ces 2000 milles en solitaire puisqu’il a terminé le dernier Vendée Globe. Il a néanmoins décidé de partir en « faux solo » accompagné d’un médiaman, afin de parfaire son expérience seul à bord en vue du prochain Vendée Globe. Arnaud Boissières (La Mie Câline – Artisans Artipôle) a lui aussi choisi de revenir en solo.

À noter qu’à bord d’Initiatives Cœur, le convoyage retour est l’occasion d’accueillir un invité de marque en la personne de Thomas Pesquet qui continue ainsi son exploration approfondie de la planète.

Charlie Dalin et Yann Eliès remportent la Transat Jacques Vabre

Pour sa première course, Apivia a pu montrer tout son potentiel. Mené de main de maître par Charlie Dalin et Yann Eliès, le monocoque dessiné par Guillaume Verdier s'est imposé après sa prise de pouvoir dans le Pot-au-Noir, fatal aux deux grands favoris de l'épreuve, Jérémie Beyou et Christopher Pratt. Charlie et Yann, de manière élégante, n'ont pas manqué de souligner à quel point le passage de la Zone de Convergence Intertropicale avait brutalement redistribué les cartes.

Fabrice Amedeo, inscrit officiel au Vendée Globe 2020

Après Arnaud Boissières, Fabrice Amedeo est le deuxième marin à valider définitivement son inscription au Vendée Globe. Déjà sélectionné en sa qualité de concurrent ayant terminé le Vendée Globe 2016, Fabrice s'est qualifié sur son nouveau bateau en terminant la Route du Rhum 2018. Ne restaient plus qu'à boucler les dossiers administratifs et médicaux, ce qui fut fait avant le départ de la Transat Jacques Vabre. Pour le  journaliste - marin, comme il se définit lui-même, cette inscription ferme valide les efforts fournis depuis l'arrivée du Vendée Globe 2016. Des partenariats confirmés, une expérience qui s'enrichit chaque jour, à l'occasion des épreuves auxquelles il ne manque pas de participer, le statut de Fabrice Amedeo est en train de changer progressivement. Cette inscription à un an du départ du Vendée Globe est une jolie manière de le souligner.

Clément Giraud en live !

Clément Giraud sera en live sur notre page Facebook le samedi 19 octobre à 11h30 depuis le village de la Transat Jacques Vabre au Havre.
Au programme : Ses ambitions sur le prochain Vendée Globe, ses diverses expériences et bien plus encore !
Venez poser vos questions par ici : https://www.facebook.com/VendeeGlobe/

Défi Azimut : tour de chauffe avant la Transat Jacques Vabre

Défi Azimut : tour de chauffe avant la Transat Jacques Vabre
© Yvan Zedda / Défi Azimut

Le Défi Azimut, à la fois rendez-vous convivial et véritable confrontation sportive est devenu au fil des éditions un incontournable avant les grands rendez-vous de l’automne, Transat Jacques Vabre, Vendée Globe ou bien encore Route du Rhum.

Le Défi 2019, prélude à la Transat jacques Vabre se courra donc en double sur un parcours de 500 milles du jeudi 19 au samedi 21 septembre.

Mercredi 18, les IMOCA se retrouveront dans les courreaux de Groix pour des runs où les invités des équipes auront la part belle. Dimanche, tout le monde pourra se jauger à l’occasion d’une régate amicale autour de l’île de Groix.

 

22 IMOCA participeront au Défi Azimut.

Manqueront à l’appel Apivia de Charlie Dalin pour cause de baptême à La Rochelle et DMG Mori de Kojiro Shiraishi qui manque encore de préparation, mais participera au tour de Groix

 

 

Liste des inscrits

 

  • Banque Populaire X : Clarisse Crémer et Armel le Cléac'h
  • Corum l’Epargne : Nicolas Troussel et Jean Le Cam
  • Groupe Apicil : Damien Seguin et Yoann Richomme
  • Groupe Setin : Manuel Cousin et Gildas Morvan
  • Pure : Romain Attanasio et Sébastien Marsset
  • Time For Oceans : Stéphane Le Diraison et François Guiffant
  • V and B - Mayenne : Maxime Sorel et Guillaume Le Brec
  • Vers un monde sans Sida: Erik Nigon et Vincent Le Serec

 

Foilers

  • La Fabrique : Alan Roura et Sébastien Audigane
  • La Mie Câline - Artipôle : Arnaud Boissières et Xavier Macaire
  • Maître CoQ : Yannick Bestaven et Roland Jourdain
  • Malizia 2 - Yacht Club de Monaco : Boris Hermann et Will Harris
  • Newrest-Art & Fenêtres : Fabrice Amedeo et Eric Péron
  • PRB : Kevin Escoffier et Nicolas Lunven
  • Prysmian Group : Giancarlo Pedote et Anthony Marchand
  • 11th Hour : Pascal Bidegorry et Charlie Enright
  • Initiatives Cœur : Samantha Davies et Paul Meilhat
  • MACSF : Isabelle Joschke et Morgan Lagravière
  • Bureau Vallée 2 : Louis Burton et Davy Beaudart
  • Advens for cybersecurity : Thomas Ruyant et Antoine Koch
  • Arkea-Paprec : Sébastien Simon et Vincent Riou
  • Charal : Jérémie Beyou et Christopher Pratt

Thomas Ruyant se jette à l’eau

Thomas Ruyant se jette à l’eau
© Pierre Bouras

Le mois de septembre se révèle décidément propice aux lancements de nouveaux bateaux. Samedi 7 septembre, c’était au tour de Thomas Royant de mettre à l’eau son plan Verdier Advens for Security. Il reste maintenant un peu moins de 50 jours à Thomas et Antoine Koch qui sera son coéquipier pour prendre en main cette nouvelle monture avant la Transat Jacques Vabre.

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016