L'actualité en bref

Du neuf dans les voiles !

Thomas Ruyant, Ari Huusela et Romain Attanasio ont tour à tour partagé le nom de leurs nouveaux partenaires. Thomas Ruyant, toujours sponsorisé par Advens, dédie son marquage à Linkedout, le réseau pour ceux qui n'ont pas de réseau, un outil dédié à la réinsertion. Son bateau s'appelle désormais LinkedOut.

Romain Attanasio enregistre une bonne nouvelle : le groupe Best Western® Hôtel & Resorts rejoint son partenaire Pure. Le bateau porte désormais le nom de Pure - Best Western.

Le pilote Finlandais Ari Huusela s'est trouvé un sponsor principal. Il s'agit de Stark, le leader des matériaux de construction en Finlande. Du solide ! Le bateau portera donc le nom de Stark.

Giancarlo Pedote sera au départ !

Giancarlo Pedote sera au départ !
© François VAN MALLEGHEM / GIAN CARLO PEDOTE RACING

Le skipper de Prysmian Group a coché toutes les cases administratives et sportives. Le voici donc officiellement inscrit sur la liste des partants certains du prochain Vendée Globe. Il est le 18e à rejoindre le contingent des inscrits à cette 9e édition.

Giancarlo Pedote courra le Vendée Globe à bord de Prysmian Group, l’ex Saint-Michel Virbac, construit en 2015, à bord duquel Jean-Pierre Dick a terminé 4e du Vendée Globe 2016-2017 et emporté la Transat Jacques-Vabre 2017. Cet Imoca a également eu pour couleurs Ucar - Saint-Michel et pour skipper Yann Eliès qui, après avoir terminé 2e de la Route du Rhum 2018 dans sa catégorie, a été contraint de renoncer au Vendée Globe, faute de réussir à boucler son budget. Le 8 novembre, Giancarlo Pedote, 44 ans, sera le 5e Italien à prendre le départ du Vendée Globe, après Vittorio Mallingri en 1992, Simone Bianchetti et Pasquale de Gregorio en 2000 et Alessandro di Benedetto en 2012. 

Corum L’Epargne est à l’eau !

Corum L’Epargne est à l’eau !
© Eloi Stichelbaut / polaRYSE / CORUM L’Epargne

Le dernier-né de la flotte du Vendée Globe, Corum L’Epargne, a rejoint son élément de prédilection ce mardi 5 mai à Port-la-Forêt. Tout fraîchement sorti du chantier Mer Agitée, de Michel Desjoyeaux, « il flotte », comme l’a dit par tradition Greg Evrard, le directeur de l’équipe Corum L’Epargne. Et non seulement il flotte, mais il promet ! Le plan de pont, dessiné de sorte à protéger au maximum son skipper, Nicolas Troussel, saute aux yeux. Avec moult précautions pour le bateau, mais aussi pour les acteurs en cette période où le respect des mesures sanitaires est une priorité, Corum L’Epargne, a donc quitté la terre ferme pour la mer, où il a été déjà soumis à la pesée.

Les jours à venir seront consacrés aux tests de structure, de systèmes et de jauge. Puis viendra l’heure des premières navigations, lors desquelles Nicolas Troussel sera assisté de Nicolas Lunven, Sébastien Josse et Thomas Rouxel, trois experts de la mise au point, des réglages et de la performance. « Cette mise à l’eau ouvre un nouveau chapitre, s’est enthousiasmé Nicolas Troussel. Jusqu’à présent, nous étions dans la construction et l’organisation. J’attends avec impatience de pouvoir tirer le premier bord et ressentir les premières sensations d’équilibre et de vitesse. » Bon vent !

INFO : Corum L'Epargne crée aussi la nouveauté dans le monde digital. Mercredi, de 11h à 12h, l'Imoca Corum L'Epargne sera mis à l'eau virtuellement sur Virtual Regatta, mêlant des images réelles à des images virtuelles, et en alimentant les échanges via un fil de discussion sur Twitter. 

Stéphane Le Diraison sera sur la ligne de départ

« C’est une chance incroyable de pouvoir y prétendre. Merci à tous ceux qui continuent de me suivre et de m’encourager. On lâche rien ! »…
Heureux, donc, Stéphane Le Diraison qui vient de valider son inscription pour le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance ! Le skipper de Time for Oceans est le 17e marin officiellement inscrit au Vendée Globe. Le 8 novembre prochain, il s’élancera pour la deuxième fois de sa carrière à bord de son monocoque de 2007 signé Finot-Conq, lequel est actuellement en chantier pour un très ambitieux programme de modifications, dont l’ajout d’une paire de foils.  Le marin de 43 ans, lui, a fort bien préparé sa deuxième campagne : il fait aujourd’hui partie de ceux qui ont le plus navigué, puisqu’il a participé à toutes les grandes courses IMOCA de ces deux dernières années et cumulé un grand nombre de milles.

Kevin Escoffier officiellement inscrit

Méthodiquement, Kevin Escoffier a coché toutes les cases sportives, administrative et médicale. Et, ce jeudi 26 mars, l’organisation a validé l’inscription du skipper PRB au Vendée Globe 2020.

Equipier prisé lors de trophées Jules-Verne (conquis en 2012 sous la baguette de Loïck Peyron) et de Volvo Ocean Race 2017-2018, qu’il a gagnée dans un équipage franco-chinois, mais aussi ingénieur de haut vol et ancien directeur du bureau d’études de Team Banque Populaire, le Malouin est désormais assuré de courir le prochain Vendée Globe. Il est le 16e inscrit officiel.

Kevin Escoffier skippera l'ancien Imoca60 de Vincent Riou et aura le privilège d'assurer la 8e participation consécutive (sur 9) au Vendée Globe de son partenaire PRB, qui a tour à tour armé Jean-Yves Hasselin (1992), Isabelle Autissier (1996), Michel Desjoyeaux (victoire en 2000/2001) et Vincent Riou (Victoire 2004-2005). 

Alan Roura rejoint la liste des inscrits

La navigateur suisse a réglé toutes les formalités qui lui permettent de postuler au départ du prochain Vendée Globe. Le skipper de La Fabrique est certain d’être au départ de l’édition 2020. Admis d’office du fait d’avoir été classé lors du Vendée Globe 2016, il se devait de se qualifier sur une course transatlantique et de remplir toutes les formalités administratives et médicales. C’est chose faite : comme en 2016, Alan sera de nouveau le benjamin de l’épreuve, mais nanti d’une belle expérience complémentaire.

Yannick Bestaven inscrit officiel

Yannick Bestaven rejoint le groupe des inscrits officiels. Qualification validée, formalités administratives réglées, il ne lui reste plus qu’à se concentrer pour continuer d’engranger des milles pour avoir la garantie d’être dans les 34 skippers au départ. Pour le navigateur rochelais, ce Vendée Globe sera d’une tout autre nature que lors de sa première participation en 2008. Il dispose cette fois-ci d’un monocoque performant, parfaitement préparé qui devrait lui permettre d’exprimer tout son talent. Rappelons que c’est aussi Yannick Bestaven qui a initié l’utilisation des hydrogénérateurs qui sont devenus incontournables pour les candidats au Vendée Globe.

Charlie Dalin, nouvel inscrit officiel

Le skipper d’APIVIA rejoint la liste des inscrits au prochain Vendée Globe. Après la Transat Jacques Vabre terminée victorieusement aux côtés de Yann Eliès et un parcours complémentaires de 2000 milles en solitaire, le navigateur havrais a coché toutes les cases de son inscription en satisfaisant à l’ensemble des formalités administratives et médicales. Charlie va profiter maintenant des deux courses transatlantiques à venir pour confirmer son ambition de briguer un podium sur le Vendée Globe.

Boris Herrmann rejoint la liste des inscrits

Au tour du navigateur allemand Boris Herrmann de faire partie des inscrits officiels pour le prochain Vendée Globe. Qualification en poche depuis la Route du Rhum 2018, le skipper de Malizia – Yacht Club de Monaco a déjà suffisamment de milles au compteur dans les IMOCA Globe Series pour envisager l’avenir en toute sérénité et devenir le premier skipper germanique à défendre les couleurs de son pays dans le Vendée Globe

Manuel Cousin, inscrit officiel

Le skipper de Groupe Sétin a validé définitivement son inscription pour le Vendée Globe. Pour le navigateur normand qui, depuis quelques années, a élu domicile aux Sables d’Olonne, c’est une phase importante qui vient valider la démarche entreprise depuis qu’il a décidé de se lancer dans l’aventure. En prenant les échéances à son rythme, Manu est parfaitement dans le timing pour revendiquer d’être au départ le 8 novembre 2020.

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016