L'actualité en bref

Destremau a remis au Pape la « Clé des Océans »

Mercredi 4 avril, le pape François a béni la « Clé des Océans » lors de l’audience générale du Vatican, en présence de Sébastien Destremau. Le skipper du Vendée Globe, dernier à franchir la ligne d’arrivée quelque 50 jours après le vainqueur Armel Le Cléac’h, s’est réjoui des 2 minutes passées auprès du Saint-Père : « C’est un immense privilège. Je savais que le Vendée Globe m’embarquait pour un tour du monde. Mais je ne savais pas qu’il me mènerait sur la dernière marche avant le paradis. » Dix-huitième et dernier de la circumnavigation, Sébastien Destremau avait, une fois passé le cap Horn fin janvier 2017, fermé symboliquement la porte des océans derrière lui, grâce à la « Clé des Océans », formée par un cintre et des bouts de bois.

Enda O’Coineen et le Souffle du Nord Team Ireland au bout de leurs rêves !

Enda O’Coineen et le Souffle du Nord Team Ireland au bout de leurs rêves !
© Le Souffle Du Nord / Projet Imagine

Il l’a fait ! Enda O’Coineen, 63 ans, skipper et ambassadeur des équipes Le Souffle du Nord et Team Ireland - qui avaient dû abandonner leur Vendée Globe - vient de boucler son Tour du Monde à la voile ! Grâce à cette belle aventure, le navigateur entre dans l’histoire maritime de son pays, l’Irlande. Le marin aura mis 65 jours entre la Nouvelle-Zélande et les Sables d’Olonne pour enfin boucler, hors course, son parcours en solitaire. Mais aussi en solidaire, car l’association Le Souffle du Nord en a profité pour mobiliser sa communauté, et convertir les 13 000 milles du trajet en autant de symboles d’engagements solidaires.

Enda O’Coineen arrive aux Sables d'Olonne

Enda O’Coineen arrive aux Sables d'Olonne
© Le Souffle Du Nord / Projet Imagine

A bord du monocoque de 60 pieds IMOCA « Le Souffle du Nord - Team Ireland », Enda O’Coineen devrait franchir la ligne d’arrivée de son (re)Tour du Monde en collectif et en solidaire, ce dimanche 1er avril en milieu de journée. Son aventure depuis la Nouvelle-Zélande, suivie par un grand nombre de supporters, aura permis à terre de révéler au fil de la navigation de nombreuses actions au service du bien commun dans la région des Hauts-de-France.
 

Voici les différentes actions mises en place autour de l’arrivée :
- Le samedi 31 mars à 18H au Cinéma Le Grand Palace :
Projection du film « L’Odyssée du Colibri » (60 min), retraçant les 3 années de l’aventure sportive et solidaire du « Souffle du Nord pour Le Projet Imagine », suivie d’un temps d’échanges avec Enda O’Coineen (en présence ou en visio) et les équipes du projet. 
Projection grand public dans la grande salle de 292 places au tarif public de 8€.
- Le dimanche 1er avril dans l’après-midi (horaire à confirmer) :
accueil au ponton aux couleurs du Nord et de l’Irlande ! L’organisation du salon Hissez'O réserve une place pour l’IMOCA Le Souffle du Nord – Team Ireland.

La Barcelona World Race 2019 n’aura pas lieu

La Barcelona World Race 2019 n’aura pas lieu

La quatrième édition de la Barcelona World Race, qui devait partir de Barcelone le 12 janvier 2019, n’aura pas lieu. L’épreuve autour du monde en double sur des Imoca, dont s’était fait une spécialité Jean-Pierre Dick (il remporta les deux premières édition avec Damien Foxall en 2007-2008, et Loïc Peyron en 2010-2011), a été annulée en raison de l’instabilité politique en Espagne et en Catalogne. Les successeurs de Bernard Stamm et Jean Le Cam (vainqueur en 2014-2015) ne devraient être connus qu’en 2022-2023, échéance prévue pour une quatrième édition, a annoncé la FNOB (Fondation de Navigation Océanique de Barcelone).

Isabelle Joschke embarque l'entreprise Monin

Depuis la Transat Jacques Vabre (8e) et la fin du partenariat avec Générali, la navigatrice franco-allemande Isabelle Joschke était dans l’attente d’un nouveau sponsor titre. C’est chose faite, la navigatrice de 41 ans a signé pour quatre ans avec l’entreprise Monin. Basée à Bourges, cette entreprise familiale de boissons rafraichissantes, dont les produits s'exportent dans 150 pays, sera le partenaire titre de cette collaboration qu’Alain Gautier, team manager de Lanic Sport Team et d’Isabelle Joschke, espère porter à deux. «Nous cherchons effectivement un deuxième partenaire », confie le grand marin. « Mais quoiqu’il arrive, Isabelle sera au départ du Vendée Globe 2020, son premier tour du monde en solitaire ». Attendue sur la Transat AG2R – La Mondiale (en Figaro 2) où elle fera équipe avec Justine Mettraux, Isabelle Joschke dévoilera ses nouvelles couleurs dans la classe Imoca en Méditerranée, à l’occasion des Monaco Globe Series.

Enda O’Coineen en route vers l’équateur

Enda O’Coineen en route vers l’équateur

Après 42 jours de mer depuis son départ de la Nouvelle-Zélande, le navigateur irlandais continue son périple en solitaire consistant à ramener à bon port l’IMOCA Le Souffle du Nord - Kilcullen - Team Ireland. Actuellement au large des côtes brésiliennes, celui qui, à 63 ans, se définit comme un pur amateur s’efforce de vivre à plein son aventure. « Je vais bien. Je réfléchis beaucoup et me dis que j’ai beaucoup de chance de pouvoir faire ce que je fais. » Dans 1000 milles, ce sera l’équateur, puis la remontée de l’hémisphère nord pour une arrivée en apothéose aux Sables d’Olonne. En tout état de cause, son parcours inspire nombre de navigateurs tel Alex Thomson (« On est dans l’aventure humaine pure, dans le voyage intérieur d’un homme… »), Eric Bellion (« Enda est la définition de l’homme libre. Il n’a pas fait le Vendée Globe pour être sous les projecteurs et il le prouve aujourd’hui ») ou bien encore Thomas Ruyant, skipper du Souffle du Nord lors du dernier Vendée Globe (« Je trouve que le mariage du Souffle du Nord et de Team Ireland est un beau succès »).

Enda O Coineen est attendu fin mars – début avril pour la remontée du chenal des Sables d’Olonne. Nul doute que le public sera présent pour saluer sa pugnacité.

En savoir plus : www.leretourdumonde.com

Charlie Dalin au départ du Vendée Globe

Charlie Dalin  au départ du Vendée Globe

Après avoir porté pendant quatre ans les couleurs de la MACIF sur le circuit Figaro, Charlie Dalin, champion de France de Course au Large en 2016 et vice-champion de France en 2017, vient de se voir confier la barre d’un IMOCA de dernière génération par APIVIA Mutuelle, filiale du groupe MACIF.

C’est donc un nouveau bateau qui sera construit en 2019 afin de permettre à l’une des valeurs sûres de la génération montante de jouer la gagne. C’est aussi la preuve de l’attrait toujours aussi fort du Vendée Globe puisque ce sont d’ores et déjà quatre bateaux neufs qui se présenteront en 2020 sur la ligne de départ (Hugo Boss, Arkema – Paprec, Charal et Apivia Mutuelle). Pour Charlie Dalin, c’est une sorte d’aboutissement. Havrais d’origine, Charlie a fait ses classes sur la Mini-Transat avant de briller sur le circuit Figaro. Le Vendée Globe faisait clairement partie de ses priorités. Il va disposer d’une monture à la mesure de ses ambitions. Le soutien d’une filiale du groupe MACIF devrait aussi permettre à Charlie de bénéficier de l’expérience et du savoir-faire de François Gabart et de son équipe.

Six solitaires pour une Transat en double

Six solitaires pour une Transat en double

Ils seront six prétendants au prochain Vendée Globe à prendre le départ de la prochaine Transat AG2R La Mondiale au départ de Concarneau, le 20 avril prochain. Plusieurs concurrents ont souhaité continuer à régater, engranger des milles sur l’eau dans la perspective des prochaines échéances. Sébastien Simon qui vient d’annoncer la construction d’un bateau neuf embarque avec Morgan Lagravière. Entre le nouvel impétrant et celui qui avait réalisé un début de course prometteur à bord de Safran en 2016, les sujets de conversations ne vont pas manquer. Autres navigateurs qui délaisseront un temps leur projet IMOCA pour une balade en Figaro Bénéteau Romain Attanasio, Benjamin Dutreux et Yoann Richomme. Isabelle Joschke embarque quant à elle avec Justine Mettraux qui se verrait bien elle-aussi au départ pourvu que les planètes s’alignent dans le bon sens.

Retour aux Sables pour Arnaud Boissières

Retour aux Sables pour Arnaud Boissières

C’est par la route que la nouvelle monture d’Arnaud Boissières, La Mie Caline – Artipôle, a rejoint les Sables d’Olonne après un gros chantier d’optimisation au sein de l’écurie Mer Agitée de Michel Desjoyeaux, à Port-la-Forêt. Pour cette édition 2020, Arnaud Boissière a décidé d’acquérir l’ex Gamesa de Mike Golding. Le lifting du bateau a constitué en une profonde cure d’amaigrissement et l’adjonction de foils, l’arme indispensable pour qui veut espérer figurer honorablement en 2020. La fin du chantier (mâtage, pose des appendices, ergonomie) se déroulera aux Sables d’Olonne avec une mise à l’eau prévue début avril. Arnaud Boissières espère être présent au Grand Prix Guyader de Douarnenez, le premier rendez-vous de la saison pour les IMOCA.

Simon pour une première !

Simon pour une première !
© Jean-Marie Liot

Le jeune skipper Sébastien Simon, 28 ans, disputera le prochain Vendée Globe à la barre d’un monocoque Imoca, qui battra pavillon Arkéa-Paprec, conçu par l’architecte Juan Kouyoumdjian, avec Vincent Riou comme directeur sportif. Avant de basculer dans sa nouvelle classe, Sébastien Simon, 3e du championnat de France Elite de course au large 2017, disputera avec Morgan Lagravière la Transat AG2R – La Mondiale (départ le 22 avril) en Figaro.

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016