Yann ELIES

Portrait

Yann ELIES

45 ans

Auray (56)

Ils étaient nombreux, parmi ceux qui suivent le Vendée Globe, à regretter profondément que Yann Eliès ne puisse être au départ de l’édition 2020. Finalement, le triple vainqueur de la Solitaire du Figaro – un titre qu’il partage avec Jean Le Cam, Michel Desjoyeaux, Philippe Poupon et Jérémie Beyou – sera bel et bien présent et, qui plus est, sur un bateau de dernière génération. Autant dire que pour sa troisième participation au Vendée Globe, le marin briochin va pouvoir exprimer tout son talent et viser la victoire finale. Même s’il sait que sa candidature tardive ne va lui laisser que peu de temps de mise au point de son nouveau prototype, Yann Eliès a déjà montré qu’il avait des ressources. En 2009, alors qu’il marche encore aidé d’une canne, suite à son terrible accident dans le Vendée Globe 2008, il remporte ainsi brillamment la première course du circuit Figaro à laquelle il participe avant de se classer deuxième de la Solitaire.

Au fil de son parcours, Yann Eliès a acquis une certitude : sans volonté de prendre du plaisir sur l’eau, pas de résultats. En retrouvant les sensations de sa jeunesse, quand sur Morbic, le bateau familial, il sillonnait les dédales de l’archipel de Bréhat, à l’affut d’un beau coucher de soleil comme d’un réglage de voile idéal, le marin costarmoricain s’est forgé un équilibre qu’il l’aide à se maintenir au plus haut niveau. Cette fois-ci, il va disposer des armes pour…

Palmarès

Contact Presse

N/A

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016