Romain ATTANASIO

Portrait

Romain ATTANASIO

42 ans

Trégunc (29)

Pour ce Vendée Globe 2020, Romain Attanasio ne sera pas vraiment seul en mer, puisque celle qui partage sa vie avec lui, la Britannique Sam Davies, sera aussi de la partie. Jusqu’ici, lors des précédentes éditions, un des deux restait à terre pendant que l’autre courait tout autour du globe. En 2008-2009, comme en 2012-2013, c’est Sam qui partait à la conquête du tour du monde. En 2016, c’est Romain qui transmettait le rôle de parent au foyer à sa compagne. En 2020, ils ont estimé que leur fils avait suffisamment grandi pour tenter l’aventure conjointement. A priori, rien ne prédestinait ce Savoyard d’origine à devenir oiseau du large. Mais des vacances en Bretagne à bord du croiseur d’un grand-oncle ont fait basculer son destin. D’alpiniste, il est devenu marin. Comme beaucoup, sa première expérience du large sera la Mini-Transat. Sa première participation en 1999 aurait pu le vacciner : pris dans un méchant coup de vent dans le golfe de Gascogne, il menace de couler. Sauvé par l’équipage d’un cargo, il débarque en Espagne sans papiers, sans argent, mais avec la volonté farouche de gommer ce premier échec. Rapidement, il intègre le circuit Figaro et devient un des sociétaires du Pôle France de Port-la-Forêt, où ses analyses météo pointues mais aussi son éternelle bonne humeur en font un des piliers du centre. Éclectique, Romain Attanasio est capable de s’adapter à n’importe quel support passant avec la même aisance du monotype Figaro aux grands multicoques océaniques… C’est avec la même facilité qu’il prend en main son monocoque pour le Vendée Globe 2016, un plan Lombard de 2000, qu’il mène à la quinzième place. Avec une machine plus conforme à ses ambitions, Romain peut espérer entrer dans le top 10 de l’édition 2020. 

Palmarès

PURE

Monocoque IMOCA

PURE
  • Numéro de voile : FRA49
  • Anciens noms du bateau : Gitana Eighty - Synerciel - Newrest Matmut
  • Architecte : Bruce Farr Design
  • Chantier : Southern Ocean Marine (Nouvelle Zélande)
  • Date de lancement : 08 mars 2007
  • Longueur : 18,28m
  • Largeur : 5,80m
  • Tirant d'eau : 4,50m
  • Déplacement (poids) : 9t
  • Nombre de dérives : 2
  • Hauteur mât : 28m
  • Voile quille : acier forgé
  • Surface de voiles au près : 280m2
  • Surface de voiles au portant : 560m2

Conçu pour Loïck Peyron à l’occasion du Vendée Globe 2008-2009, ce plan Farr compte trois Vendée Globe et deux Barcelona World Race à son compteur. Le bateau a subi de profondes modifications depuis son lancement tout en conservant l’esprit malin de son premier skipper. C’est Loïck Peyron qui avait inauguré le principe des casquettes amovibles pour mieux protéger le navigateur solitaire, de même que le fond de coque à géométrie variable en fonction de l’allure du bateau, et ce grâce à deux petits appendices sur le tableau arrière. En 2012, quand Jean Le Cam acquiert le bateau, il lui fait subir une cure de jouvence en l’allégeant considérablement de manière à garder une machine compétitive. S’il aura du mal à lutter contre les foilers de dernière génération, Romain Attanasio sait qu’un Vendée Globe, c’est long. Son objectif premier sera donc de finir et qui sait ? D’accrocher par là même une place dans le top 10.

Actualités

Contact Presse

O Connection

Mathieu Legrand

Mail : mlegrand@oconnection.fr

Tel : 06 66 48 97 28

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016