D’édition en édition, le succès du Vendée Globe prend de l’ampleur.

En 2020, 33 concurrents ont pris le départ de ce tour du monde sans pareil. Ils n’avaient jamais été aussi nombreux ! Pour répondre à l’engouement croissant des marins, le nombre de participants a été élargi à 40 skippers pour la 10e édition en 2024.
Face au succès de l’épreuve, l’organisation a renforcé les conditions à remplir pour pouvoir participer. Si le nombre de candidats remplissant ces exigences dépasse le quota, un système de sélection a été établi.

1 -La qualification, gage de sécurité

Pour participer au Vendée Globe 2024, le binôme skipper - bateau doit impérativement se qualifier. L'objectif est multiple : attester des compétences du skipper, de la régularité et de la fiabilité de son projet. Cette qualification permet aussi de garantir des bateaux suffisamment éprouvés pour faire un tour du monde. Elle à été pensée pour optimiser la sécurité des marins.

Les conditions à remplir pour se qualifier

Chaque binôme IMOCA/skipper doit être au départ d'au moins deux courses qualificatives (dont une en 2022 ou 2023 et une en 2024).Le skipper devra terminer au moins l'une d'entre elles et son temps de course ne devra pas être plus d'une fois et demi supérieur au temps du vainqueur. Les courses qualificatives disputées en solitaire, sont les suivantes :

Courses qualificatives

Dérogation : En cas d'avarie majeure rencontrée sur la Transat Jacques Vabre 2023 rendant impossible la participation à la course (Retour à la Base), l'organisation pourra accorder une dérogation et accepter que le départ de la Transat Jacques Vabre 2023 compte comme course qualficative, bien qu'elle soit disputée en double.

2 -La sélection

Pour définir les 40 concurrents qui seront au départ du prochain Vendée Globe - parmi les binômes IMOCA/skipper remplissant les critères de qualification, une sélection sera réalisée au nombre de milles parcourus par le skipper en solitaire, en double et en équipage depuis la Transat Jacques Vabre 2021. 
Contrairement à la qualification, les milles sont comptabilisés par le skipper, peu importe l’IMOCA sur lequel il navigue. Si un skipper est contraint à l’abandon sur une course, les milles qu’il a parcourus avant son abandon sont comptabilisés. 

  • L’exception des bateaux neufs : les 13 premiers binômes - IMOCA neuf/skipper - à prendre le départ d’une course qualificative n’entreront pas dans le processus de sélection. Ils sont assurés - sous réserve d’être qualifiés - d’être au départ. 
  • L’exception de la wild card : un autre skipper qualifié sera exempt du processus de sélection : le skipper qui bénéficiera de la wild card (invitation).
parcours de courses de qualifications sur fond bleu marine

Voir le tableau de sélection

En savoir plus

Téléchargez

Avis de course 2024-2025 Téléchargement