Yannick BESTAVEN

Portrait

Yannick BESTAVEN

47 ans

La Rochelle

Tout vient à point pour qui sait attendre. Il aura fallu de la patience à Yannick Bestaven pour pouvoir se présenter de nouveau au départ de son Graal, le Vendée Globe, après une tentative avortée dès le golfe de Gascogne en 2008. Un démâtage aux premières heures de course avait mis fin brutalement à ses rêves de tour du monde. Plutôt que de se lamenter sur son sort, le navigateur rochelais a choisi la voie de l’entreprise tout en se recentrant sur des navigations en Class40, plus accessibles financièrement. C’est ainsi que quasiment tous les monocoques du Vendée Globe ont emporté avec eux une part de son savoir-faire en installant les hydrogénérateurs de sa société Watt & Sea.

C’est d’ailleurs tout autant les capacités du navigateur que son profil d’entrepreneur qui ont séduit les dirigeants de Maître CoQ alors qu’ils étaient en quête d’un candidat pour le Vendée Globe 2020. Entre 2008 et maintenant, Yannick Bestaven n’a pas perdu son temps : deux victoires dans la Transat Jacques Vabre en Class40, une Route du Rhum 2014 bouclée en 4e position après avoir longtemps bataillé pour la victoire, une collaboration fructueuse en IMOCA avec Kito de Pavant et l’achat d’un plan Farr de 2006 pour disputer la Route du Rhum 2018. Depuis, ses ambitions ont grimpé d’un cran puisque Yannick a décidé de racheter l’ancien Safran de Morgan Lagravière pour le Vendée Globe 2016.

Dès ses débuts dans le monde de la course au large, Yannick Bestaven a toujours fait le choix de monter ses propres projets dans la plus grande autonomie. En 2001, quand il remporte la Mini-Transat, c’est sur un bateau construit de ses mains avec la complicité d’un certain Arnaud Boissières qui finira troisième. Pour cette édition 2020 du Vendée Globe, il sera son propre armateur, responsable de son projet de A jusqu’à Z. On ne se débarrasse jamais totalement de l’esprit d’entreprise.

Palmarès

Maître CoQ IV

Monocoque IMOCA

Maître CoQ IV
  • Numéro de voile : 17
  • Anciens noms du bateau : Safran - Des Voiles et Vous
  • Architecte : Verdier - VPLP
  • Chantier : CDK Technologies
  • Date de lancement : 12 mars 2015
  • Longueur : 18,28m
  • Largeur : 5,80m
  • Tirant d'eau : 4,50m
  • Déplacement (poids) : 8 t
  • Nombre de dérives : foils
  • Hauteur mât : 29m
  • Voile quille : acier mécano soudé
  • Surface de voiles au près : 310m2
  • Surface de voiles au portant : 550m2

Maître CoQ IV est le premier de la lignée des foilers dessinés par les architectes Verdier – VPLP pour le Vendée Globe 2016. Mis à l’eau en mars 2015, il a connu une longue période de mise au point et de nombreux ajustements pour en faire une des unités les plus compétitives de l’édition 2016. Racheté par l’écurie Kaïros de Roland Jourdain, le monocoque a bénéficié d’un entretien constant et se révèle toujours parfaitement compétitif. Pour le prendre en main, Yannick Bestaven a pu s’appuyer sur l’expertise de Roland Jourdain qui l’a accompagné pour ses premiers bords.

Actualités

Contact Presse

Caroline Muller

caroline@linkup-communication.com

06 83 00 83 83

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016