30 Décembre 2016 - 15h49 • 15809 vues

Partager

Article

Pour Banque Populaire VIII et Hugo Boss, les prochains jours ne seront pas de tout repos. Ils vont devoir gagner dans l'Est sans s'arrêter dans l'anticyclone.

© Great CircleLes régatiers savent qu’il faut aller du côté de la bascule de vent pour parcourir la distance la plus courte. Armel Le Cléac’h et Alex Thomson, devraient rapidement naviguer dans un vent de secteur Nord-Est à la latitude de Rio. Ce vent va ensuite tourner à l’Est à la latitude de Salvador. Dans un monde idéal, il faudrait donc tirer un bord dès maintenant vers l’Est et virer de bord lorsqu’il est possible de faire route vers l’équateur (route en rouge). Dans la réalité, les choses ne sont pas si simples. Il existe un anticyclone (zone en bleu marquée H). Le vent est beaucoup plus faible dans cette zone. Les deux skippers vont donc rechercher le meilleur compromis entre jouer la rotation du vent et rester dans un vent suffisamment fort. Ils devront effectuer plusieurs virements de bord dans les jours qui viennent et suivront probablement une route intermédiaire entre la route bleue et la route rouge.

Si Jérémie Beyou bénéficie toujours d’un flux de Sud-Ouest lui permettant de
© Great Circleprogresser rapidement, les choses vont se compliquer pour les trois suivants dès ce soir avec le vent qui mollit après le cap Horn. Il faudra choisir de passer au Nord ou au Sud de l’île des Etats et des îles Falkland.

Les treize autres concurrents naviguent encore dans le flux des dépressions du Pacifique.

Christian Dumard et Bernard Sacré / Great Circle