19 Décembre 2016 - 09h16 • 10523 vues

Partager

Article

L'oeil de Sodebo
Sodebo, parrain officiel du Vendée Globe, donne la parole à ses collaborateurs.
Retrouvez chaque semaine, le témoignage d’un salarié Sodebo qui livre ses impressions sur la course.

Je suis une inconditionnelle du Vendée Globe ! Je m’intéresse à cette formidable aventure depuis sa première édition en 1989.

Je suis fascinée par ces aventuriers du large qui laissent à terre leurs proches, et qui bravent les éléments pour toucher leur rêve !

J’ai en tête des noms et des histoires incroyables : Titouan Lamazou, le vainqueur de la première édition ; Bertrand De Broc, qui s’est recousu la langue; Christophe Auguin, un autre vainqueur; Yves Parlier, le Robinson du Vendée globe qui est resté 12 jours au large d’une  ile déserte pour réparer son mât; Michel Desjoyeaux qui a gagné l’épreuve 2 fois … et bien d’autres histoires encore !

Je me souviens de ce que tout le monde pensait au départ de la première édition : « ces hommes sont des illuminés, ils vont au casse-pipe ... »

Aujourd’hui, l’exercice sportif et humain est toujours aussi difficile mais les skippers ont changé : ils sont aussi chefs d’entreprise. Ils gèrent, avec leurs équipes, à la fois les aspects techniques, commerciaux, communication … Les bateaux sont de plus en plus sophistiqués, c’est devenu une course à la technologie.

Pour finir, c’est une belle leçon de vie sur ce que nous vivons au quotidien, notre confort, nos petits tracas … cela nous fait relativiser !

Colette, responsable service comptabilité