Actualité

Vacations : Romain Attanasio « J’essaye de ne pas trop penser à la remontée du chenal… »

Photo sent from the boat Famille Mary - Etamine du Lys, on January 15th, 2017 - Photo Romain AttanasioPhoto envoyée depuis le bateau Famille Mary - Etamine du Lys le 15 Janvier 2017 - Photo Romain Attanasio

Romain Attanasio (Famille Mary-Etamine du Lys) :

A propos de la casse de sa dérive bâbord :
« C’est la troisième fois que je tape quelque chose, je suis vraiment dégouté. Le bateau s’est arrêté et c’est la dérive qui a pris. Le pont et le puits sont un peu fissurés. C’est vraiment terrible de voir le bateau abimé comme ça. Au près sans dérive, je vais forcément être embêté et moins performant. Le bateau dérape beaucoup. La solution c’est de moins basculer la quille au vent. Il y a moins de puissance dans le bateau alors il faut moins toiler, et on va donc moins vite. Je naviguais avec trois ris hier. Depuis trois jours c’est le délire, la mer est énorme. Ca commence à se calmer mais jusqu’à maintenant je ne pouvais même pas me faire un thé tellement les conditions étaient mauvaises ! »

Didac Costa s’échappe
« Je n’arrête pas de me dire que le principal est d’arriver aux Sables d’Olonne, mais je ne peux pas m'empêcher de batailler avec lui et de comparer nos routes. C’est frustrant de le voir s’échapper. »

« J’essaye de ne pas compter les jours jusqu’à l’arrivée »
« Je ne suis pas en restriction de nourriture, mais il ne me reste que des aliments que je n’aime pas ! Niveau quantité ça devrait aller, sauf peut-être pour les trois derniers jours. Au niveau des conditions météo, avec Didac Costa nous avons de la chance par rapport aux autres. A priori nous aurons du portant quasiment jusqu’au bout. J’essaye de ne pas compter les jours jusqu’à l’arrivée car c’est dur pour le moral. Et je me force aussi à ne pas trop penser à la remontée du chenal… »

Un mot pour Conrad Colman
« Je suis abasourdi par le démâtage de Conrad. On a tous peur de voir que ça peut arriver si près du but, c’est terrible. J’ai de la peine pour lui et j'espère qu'il va pouvoir finir sa course. »

Photo sent from the boat Famille Mary - Etamine du Lys, on February 1st, 2017 - Photo Romain AttanasioPhoto envoyée depuis le bateau Famille Mary - Etamine du Lys le 1er  Février 2017 - Photo Romain Attanasio

Vacation de 12h avec Romain Attanasio

 
Current Time 0:00
Duration Time 0:00
 


Fabrice Amedeo (Newrest-Matmut) :

« Le Vendée Globe c’est le dépassement de soi tous les jours »
« Le vent est en train de mollir. J’avais 35 nœuds la nuit dernière et c’était très dynamique. Ma bosse de ris 3 est coincée donc j’essaye de la bricoler pour pouvoir renvoyer la toile. Le Vendée Globe c’est le dépassement de soi tous les jours. Aujourd’hui c’est moins physique qu’hier mais je me sens fatigué. Comme on l’a vu avec Conrad Colman, tout peut arriver jusqu’au bout donc il faut vraiment faire attention. Je m'alimente très peu car je suis en restriction. Je me sens plus faible mais le moral est bon car l’arrivée approche. J’ai bouclé 95% du parcours, demain soir je devrais passer sous la barre des 1000 milles restant à parcourir, c’est extraordinaire pour moi. Il faut à la fois savourer mais aussi faire attention. »

La lutte avec Arnaud Boissières
« Ca va être très difficile de revenir sur Arnaud. Il y a eu du suspense mais il a vraiment pris de l’avance. Il n’y a aucune raison pour que je revienne sur lui, à part s’il rencontre un souci technique et je ne lui souhaite vraiment pas. Nous avons fait une belle bagarre, il va finir devant moi et il le mérite. C’est son troisième Vendée Globe, moi mon premier. Nous avions les mêmes bateaux et je suis déjà très heureux d’être si proche de lui. Je reviendrai plus fort et plus expérimenté ! »

Photo sent from the boat Newrest - Matmut, on January 20th, 2017 - Photo Fabrice AmedeoPhoto envoyée depuis le bateau Newrest - Matmut le 20 Janvier 2017 - Photo Fabrice Amedeo

Vacation de 12h avec Fabrice Amedeo

 
Current Time 0:00
Duration Time 0:00
 
Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016