En bref

Enda O’Coineen en route vers l’équateur

Le Souffle du Nord Team Ireland

Après 42 jours de mer depuis son départ de la Nouvelle-Zélande, le navigateur irlandais continue son périple en solitaire consistant à ramener à bon port l’IMOCA Le Souffle du Nord - Kilcullen - Team Ireland. Actuellement au large des côtes brésiliennes, celui qui, à 63 ans, se définit comme un pur amateur s’efforce de vivre à plein son aventure. « Je vais bien. Je réfléchis beaucoup et me dis que j’ai beaucoup de chance de pouvoir faire ce que je fais. » Dans 1000 milles, ce sera l’équateur, puis la remontée de l’hémisphère nord pour une arrivée en apothéose aux Sables d’Olonne. En tout état de cause, son parcours inspire nombre de navigateurs tel Alex Thomson (« On est dans l’aventure humaine pure, dans le voyage intérieur d’un homme… »), Eric Bellion (« Enda est la définition de l’homme libre. Il n’a pas fait le Vendée Globe pour être sous les projecteurs et il le prouve aujourd’hui ») ou bien encore Thomas Ruyant, skipper du Souffle du Nord lors du dernier Vendée Globe (« Je trouve que le mariage du Souffle du Nord et de Team Ireland est un beau succès »).

Enda O Coineen est attendu fin mars – début avril pour la remontée du chenal des Sables d’Olonne. Nul doute que le public sera présent pour saluer sa pugnacité.

En savoir plus : www.leretourdumonde.com

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016