En bref

Clarisse autour du monde !

Armel Le Cléac'h et Clarisse Crémer
© Greg Gonzales / Banque Populaire

Clarisse Crémer a été choisie pour porter les couleurs de Banque Populaire au départ du Vendée Globe 2020. Un très beau défi s’annonce pour la jeune navigatrice qui, pour l’heure, n’a passé qu’une nuit en mer à bord d’un IMOCA, lors du Défi Azimut en septembre dernier, en tant que « media woman » de Romain Attanasio, et qui inaugure sa carrière de skippeuse professionnelle avec éclat. Mais les éclats, ça connaît cette diplômée de HEC, qui a pris la 2e place de la Mini-Transat 2017 en série dès sa première participation, conclusion brillante d’une épopée personnelle – Clarisse sur l’Atlantique – qui l’a révélée aussi bonne communicante que bonne navigatrice.

Clarisse ambitionne désormais de partir autour du monde à bord de l’ex-SMA, vainqueur de la Route du Rhum en IMOCA l’automne dernier aux mains de  Paul Meilhat, et vainqueur du Vendée Globe 2012-2013 sous la patte de François Gabart. Le bateau est loué par le team Voile Banque Populaire à Mer Agitée. Ronan Lucas, le directeur du team Banque Populaire, n’a pas prévu l’adjonction de foils, mais avant tout un travail de fiabilisation sur un bateau qui a beaucoup couru – et beaucoup gagné. « Un top 10 serait une belle ambition », souligne-t-il.

Attendue, la conférence de presse de rentrée du partenaire de la FFVoile et des Jeux olympiques Paris 2024 a également confirmé que le projet Ultim 32/23 reprend de la vigueur : le team Banque Populaire va faire construire un nouveau trimaran volant, qui sera livré à la fin 2020. Aux manettes : Armel Le Cléac’h. Conforté dans sa trajectoire, le vainqueur du Vendée Globe 2016-2017 officiera également comme coach auprès de Clarisse Crémer. « Je suis très fière, dit-elle, de pouvoir apprendre à ses côtés, assez intimidée aussi ». Le projet IMOCA et la course à la qualification débuteront sur l’eau en juillet, une fois courue la Solitaire du Figaro, sous les couleurs de Everial pour l’une, de Banque-Populaire pour l’autre. Puis les deux courront la Transat Jacques-Vabre ensemble, en novembre prochain.

Juste une chose : n’appelez pas Armel Le Cléac’h « prof » : le titre est déjà pris.

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016